Menu

Société

CEB : Ni délestage ni black-out, soutient Lesjongard mais...augmentation de la facture !


Rédigé par E. Moris le Lundi 19 Décembre 2022

Chaque jour qui passe, l'incompétence du gouvernement est mise à jour et c'est le peuple qui trinque. Eux, les élus de la République sont en vacances parlementaires de trois mois. Ils s'en lavent les mains de l'augmentation des prix des carburants et de l'électricité. Ils touchent des allocations pour se divertir et profitent des "missions" dans des destinations de rêve.



CEB : Ni délestage ni black-out, soutient Lesjongard mais...augmentation de la facture !
Mercredi dernier, lors de la conférence de presse du Reform Party, Bashir Jahangeer avait accusé le Central Electricity Board de procéder à du délestage. Il  alléguait que l'organisme faisait appel à ce procédé dans des endroits retirés. Il soulignait qu'une région différente était privée d'électricité chaque jour. Le même jour, sur un média, le ministre de tutelle, Joe Lesjongard, lui a donné la réplique. Il a déclaré qu'il n'y a ni délestage ni black-out. Il a même souligné qu'il n'y a pas lieu même d'en parler. Il a insisté que le Central Electricity Board a pris toutes les dispositions concernant l'entretien des moteurs de ses centrales. N'empêche que certaines sont vieilles ! Mais pour beaucoup, le CEB est sur la corde raide avec le retrait de Terragen comme fournisseur d'énergie et le fait que les centrales hydrauliques ne peuvent fonctionner, faute d'eau.

L'augmentation variera dans une fourchette de 19 à 29 %, en fonction de la catégorie de consommateurs.

Elle ne sera pas « générale». C'est du moins ce qu'a déclaré le ministre Joe Lesjongard face à la presse le 16 décembre dernier. Il a souligné que la consommation domestique concerne 410 031 clients résidentiels mais que 85% seront exemptés de cette hausse tarifaire, soit ceux qui consomment moins de 300 unités. Pour la consommation d'énergie commerciale, une grille tarifaire différente est appliquée. L'Utility Regulatory Authority a approuvé la demande de révision tarifaire jeudi, a indiqué Joe Lesjongard. Ce dernier a rappelé que le Central Electricity Board a subi un déficit de 2,5 milliards de roupies en quatre mois. Il a également évoqué le fait que le secteur de l'énergie est durement touché par Covid et la guerre en Ukraine

De son côté, le député du Parti travailliste, Patrick Assirvaden, qui est aussi un ancien chairman du CEB, a évidemment réagi à l'annonce de la hausse tarifaire de l'électricité. Pour lui, cela relève d'un acte criminel de la part du GM. Il a affirmé qu'il n'y avait aucune raison d'augmenter les tarifs. Il soutient que la population souffre déjà. D'autant que la hausse récente du Repo Rate va davantage l'affecter. Patrick Assirvaden s'est aussi demandé où sont passées les Rs 7,6 milliards du CEB. Ce montant figure dans le rapport annuel 2020-2021 de l'organisme.

Patrick Assirvaden a déclaré que Rs 3,5 milliards ont été transférées au Consolidated Fund. Il a demandé que le gouvernement retourne cet argent au CEB. Patrick Assirvaden a aussi déclaré que Rs 1,2 milliard ont été dépensées dans les filiales du CEB. Pour lui, le gouvernement a dilapidé l'argent du CEB et aujourd'hui, la population doit faire les frais de leur incompétence.

Lundi 19 Décembre 2022


1.Posté par Caro le 19/12/2022 18:30
Joe le Dalton a parlé !!!
MDR

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.