Société

Bypass à Anse-la-Raie : Une injonction réclamée pour stopper les travaux

Lundi 3 Décembre 2018

Le projet de construction de route à Anse-la-Raie visant à créer une bretelle donnant directement accès à la plage d’Anse-la-Raie et qui nécessite l’abattage d’une centaines d’arbres, était dans le collimateur des défenseurs de l'environnement.


Elles prennent le chemin des tribunaux. Les forces vives de St François et de Calodyne ont déposé une demande d’injonction en Cour suprême aujourd’hui, réclamant l’arrêt immédiat des travaux de construction du «bypass» à Anse-La-Raie.

La plainte souligne qu’aucune autorisation n’a été donnée par la Beach Authority ou par les conservateurs des forêts pour abattre des arbres dans le cadre de ce projet.

Les plaignants soulignent que ces arbres se trouvent sur les Pas géométriques et dans le domaine public. Il est prévu qu’une centaine d’arbres soient abattus.

Un projet auquel s’opposent les écologistes. Les deux plaignants sont représentés par l’avouée Jessica Armance et l’avocat Adrien Duval.

Ce projet de "bypass" à Cap Malheureux au coût de Rs de 200 millions comprend l'abattage de que quelques 500 arbres dont des filaos. Nando Bodha a promis lui, de replanter 400 filaos pour 100 arbres abattus à Anse-la-Raie. Le changement du nom de la plage publique d'Anse-la-Raie est aussi évoqué.

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Anse-La-Raie-Non-a-l-abattage-de-500-arbres-manifestation-ce-dimanche_a2640.html

https://www.zinfos-moris.com/Video-Anse-La-Raie-Une-mobilisation-de-plus-de-200-personnes_a2660.html

https://www.zinfos-moris.com/Le-projet-routier-a-Anse-la-Raie-necessitera-l-abattage-d-une-centaine-d-arbres_a2491.html

Rédigé par E. Moris le Lundi 3 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.