Menu

Politique

Budget 2022-2023 : Faussetés, non-dits et désinformation, selon Duval


Rédigé par E. Moris le Lundi 13 Juin 2022

Le budget 2022-2023 ne trouve pas grâce à ses yeux ! Xavier-Luc Duval a démoli le troisième budget de Renganaden Padayachy ce matin.



Le leader de l’opposition a donné le coup d’envoi des débats budgétaires ce matin. Pour Xavier-Luc Duval, c’est un budget rempli de « faussetés, de non-dits et de désinformation ». Il a expliqué que le gouvernement se construit « un trésor de guerre pour les prochaines élections » surtout avec les fonds spéciaux.

Xavier-Luc Duval a dénoncé le fait que les chiffres de Renganaden Padayachy ne reflètent pas la réalité. Pour lui, à la fin de l’année financière, le déficit budgétaire ne sera pas de 4% mais 7,3%. Pour lui, tout ce que le gouvernement peut proposer découle de l’argent de la Banque de Maurice. Mais les Rs 36 milliards qui se trouvent dans les fonds spéciaux relèvent de l’argent artificial. Il a souligné qu’il faut attendre ce que dira les agences de notation, comme Moody’s, concernant l’utilisation de cet argent.

Pour Xavier-Luc Duval, la dépréciation de la roupie est le plus gros problème auquel le pays est confronté. Il a notamment évoqué un souci concernant l’une des mesures. En effet, Renganaden Padayachy a annoncé que les voitures électriques et les véhicules hybrides seront hors-taxes. « Mais les voitures électriques étaient déjà duty-free », a-t-il insisté. Le leader de l’opposition a aussi prédit que l’inflation n’affichera pas 8% à la fin de l’année mais sera de 15%. Il a aussi évoqué la hausse de la pension de vieillesse et le soutien direct de Rs 1 000 aux salariés. Pour lui, c’est trop peu pour rétablir la perte du pouvoir d’achat. « Les Mauriciens réaliseront qu’ils sont tout aussi pauvres qu’avant », a-t-il déclaré.

Lundi 13 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.