Menu


Société

[Budget 2020-2021] Rs 15 000 aux policiers et personnel de santé


Rédigé par E. Moris le Jeudi 4 Juin 2020



Faisant un résumé du budget 2020-2021, Renganaden Padayachy a rappelé les points forts de son budget.

Ainsi, il est fier de: (i) pouvoir  maintenir une fiscalité réduite pour la classe moyenne et une fiscalité compétitive sur les sociétés ; (ii) ne pas taxer les intérêts ; (iii) ne pas augmenter le taux de la taxe sur la valeur Ajoutée ; (iv) baisser le prix du gaz ménager de 30 roupies car la bonbonne de 12 kilos coûtera désormais Rs 180 roupies au lieu de 210 roupies et (v) verser une prime de Rs 15 000 roupies aux policiers et aux personnels hospitaliers qui ont été mobilisés durant la période de confinement.

Notons également que les missions à l’étranger seront réduites par 60%. De plus, les parlementaires pourront chager de voitures et bénéficier de l’exemption des taxes chaque cinq ans au lieu de quatre. Les per diem et entertainment allowances seront aussi revues.

- Les expatriés souhaitant travailler et vivre pourront faire une demande d'un permis de résidence qui sera désormais valable jusqu'à 20 ans. Notons qu'elle est actuellement de 10 ans. Ceux qui ont un 'Resident permit' n'auront plus besoin d'un Work Permit ni d'un Occupation Permit.

Une contraction de 11 % attendue, affirme Renganaden Padayachy 

S’il soutient qu’il est prématuré de prédire ce qui va se passer à l’avenir, le ministre des Finances a indiqué qu’une décroissance est en vue. Mais le problème, dit-il, c’est que personne ne peut prédire l’ampleur et la durée.

Néanmoins, citant les chiffres des organismes internationaux et locaux, Renganaden Padayachy a indiqué qu’une contraction mondiale de 3% est prévue pour l’année 2020 par la Banque mondiale et que le Bureau international du travail estime que le monde du travail sera profondément affecté. Pour ce qui est de la contraction locale, il a cité le taux de 11%. D’où la nécessité, selon lui, de venir avec un plan de relance et d’investissement de l’économie.

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.