Menu



Société

Brutalités policières alléguées : Les proches des détenus réclament justice


Rédigé par E. Moris le Jeudi 26 Septembre 2019



Une affaire qui est passée inaperçue dans l'actualité mais qui risque de faire grand bruit.

Les proches de Damer Wasley et de Brian Jacques, âgés de 24 et 37 ans respectivement et détenus par la police depuis le 11 septembre, ont sollicité l’Independent Police Complaints Commission (IPCC).

Les familles estiment que ces derniers auraient été brutalisés par les membres de la Criminal Investigation Division (CID) dans le but de les forcer à avouer des vols qu’ils n’auraient pas commis.

Damer Wasley a été admis à l’unité des soins intensifs de l’hôpital Jeetoo suite à une perforation aux poumons causée par une arme tranchante alors qu’il était incarcéré. Si il se porte mieux, son père et son frère sont unanimes, il faut que la lumière soit faite sur l'agression dont  Damer aurait été victime.

L'épouse du second détenu, Brian Jacques, a également porté plainte à l’IPCC. Elle n'en démord pas, pour elle, il suffit de voir le visage tuméfiée de son époux pour comprendre qu'il y a eu des dérapages physiques de la part de la police.

Pour rappel, le 11 septembre Damer Wasley déjà condamné et Brian Jacques, en liberté conditionnelle, ont été arrêtés dans une affaire de vol. C'est lors de cette interpellations que selon eux, ils ont été victimes de brutalité policière pour avouer des délits dont ils ne sont pas les auteurs.

 
 

Jeudi 26 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.