Faits Divers

Brutalité policière alléguée à Terre-Rouge

Lundi 14 Janvier 2019

La nuit de dimanche a été mouvementée. Un motocycliste et ses proches accusent des policiers de la station de Terre Rouge de brutalité en état d'ivresse.


Les faits se sont déroulés le dimanche 13 janvier. Irfaan Jamaloodeen, un technicien de 29 ans habitant à la Rte Militaire, à Port-Louis a été surpris par un policier alors qu'il était en train de pousser sa moto en panne, à proximité de chez lui.

Il ne portait pas de casque. C'est ce que lui a reproché un policier en patrouille. La situation s'est envenimée par la suite.
 
Selon le jeune homme, le policier lui aurait roué de coups avant de l'embarquer et de l'emmener au poste de police de Terre Rouge.

Sur place, selon la victime présumée, un Sergent aurait lancé : "Déchire to chemise et dire sa garçon la fine tappe toi et met ene case boire lor li". Entre-temps, les proches du jeune homme auraient également été pris à partie par les policiers.

Une plainte a été déposée contre les policiers aux Line Barracks et une déposition au poste de police de Terre-Rouge, a été faite par le constable Beekun qui accuse  le motocycliste de 29 ans en retour de l’avoir agressé. 

Dans sa déposition, le PC Beekun explique avoir pris en contravention cet habitant de la route Militaire pour trois délits,  «Failing to produce driving licence », «Failing to wear crash helmet » et «Failing to wear high visibility clothing ».

La Police Presse Office annonce que le dossier va être référé à l'Independent Police Complaints Commission. 

Affaire à suivre...

Rédigé par E. Moris le Lundi 14 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.