Menu

Faits Divers

Brutalité policière : Les constables Moorghen et Luchmun libérés sous caution


Rédigé par E. Moris le Dimanche 12 Juin 2022



Brutalité policière : Les constables Moorghen et Luchmun libérés sous caution
Les deux policiers, qui répondent d’une accusation provisoire de torture sur le suspect Deepak Jeeool, ont dû chacun s’acquitter d’une caution de Rs 10 000 et d’une reconnaissance de dette de RS 100 000.

Goparlen Moorghen et Bheemal Luchmun ont comparu devant le tribunal de Mahébourg vendredi. Rappelons que c’est en 2019 que Deepak Jeeool a été victime d’actes de torture. Mais ce n’est que récemment que la vidéo, dans laquelle on voit un policier lui marcher sur les pieds, a circulé. C’est là qu’il a porté plainte. Donc, en cour, l’Independent Police Complaints Commission n’a pas objecté à leur remise en liberté sous caution. Néanmoins les deux policiers doivent se tenir à la disposition des enquêteurs.

Dimanche 12 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.