Menu

Sport

Bradley Vincent, le quadruple médaillé d’or des Jeux des îles en natation, suspendu pour trois ans


Rédigé par E. Moris le Samedi 15 Octobre 2022

Ainsi, à partir du 12 octobre et ce pendant trois années consécutives, Bradley Vincent ne pourra pas participer aux JO de 2024 dans deux ans.



La suspension de Bradley Vincent a suscité un véritable émoi. Une sanction jugée disproportionnée. Le quadruple médaillé d’or des Jeux des îles 2019 a été mis à l'arrêt pour trois ans de suspension par le Comité olympique mauricien (COM) pour avoir utilisé un langage irrespectueux à l’encontre d’un membre de la Commonwealth Games Association Mauritius et de n’avoir pas participé à la cérémonie de lever du drapeau lors des Jeux du Commonwealth de Birmingham en juillet dernier.

Depuis quelques heures, une pétition a été lancée par Pascal Ducray pour demander au Comité olympique mauricien de lever la suspension de trois ans infligée au nageur Bradley Vincent. 

«Bradley Vincent ne mérite pas une sanction aussi sévère. Nous, fans de sport mauriciens, soutenons pleinement Bradley Vincent et demandons au comité olympique mauricien de revoir sa décision dans une juste mesure en levant toutes les sanctions à son encontre, et d'accepter ses excuses qu'il a déjà avancées. Bradley Vincent est l'un des meilleurs nageurs que Maurice n’ait jamais eu et il a tant donné à notre pays, hissant haut notre drapeau à de nombreuses reprises. Tous ses efforts et sacrifices méritent notre respect et notre gratitude. Le sport doit primer ».

Bradley Vincent estime pour sa part que cette sanction est exagérée : « Je ne me suis pas dopé, ni tenu des propos racistes ou discriminatoires...Des sportifs trouvés coupables de dopages ou d’actes de discrimination, qui sont beaucoup plus graves, d’un point de vue sportif, ont des sanctions moins sévères ou encore sont suspendus pour moins de trois ans. »

Par la même occasion, Alicia Kok Shun, Gregory Anodin et Tessa Ip Hen Cheung ont reçu un «severe warning» de l’instance de Trianon.


 

Samedi 15 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.