Menu



Politique

Boolell retourne devant le Parlement mais accompagné


Rédigé par E. Moris le Mercredi 4 Août 2021



Il avait promis d’afficher une présence symbolique devant les grilles de l’Assemblée nationale durant les 8 séances qu’il est suspendu. Arvin Boolell était donc présent hier, mardi. Mais il  n’est pas venu seul.

Dans ses bagages, il a emmené l’équipe d’anciens parlementaires qui ont pris sa défense samedi en conférence de presse. Il en a profité pour lâcher son venin en direction du gouvernement. « Le pays ne peut être dirigé de manière l’autocratique, par hearsay et colourable device », a déclaré le chef de file du PTr au Parlement. Il s’est réjoui de la présence d’anciens parlementaires à ses côtés.

« Leur présence montre qu’ils sont outrés par la flagrante violation des droits des élus. Comme ils ne peuvent rester insensibles ni indifférents, ils ont décidé d’agir et de réagir. Nous allons donc passer à l’action », a déclaré Arvin Boolell, qui ajoute qu’il compte alerter les instances internationales.

Quant à Armoogum Parsuramen, l’un des anciens parlementaires, a indiqué que personne ne peut rester insensible devant de telles violations. « Ne pas dénoncer équivaut à se faire complices. Arvin Boolell a été élu dans la circonscription no 18 pour faire son boulot au Parlement, mais pour rester dans la rue », a-t-il déclaré.

Mercredi 4 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.