Menu


Politique

Boolell parle de désobéissance civile et demande aux Mauriciens de descendre dans la rue


Rédigé par E. Moris le Samedi 24 Octobre 2020



Le leader de l’opposition a apporté son soutien aux employés d’Air Mauritius qui manifestaient ce matin à Port-Louis. Il a indiqué qu’il est temps de faire partir le gouvernement.

Pour cela, il a demandé aux Mauriciens de transcender leurs divergences et de descendre dans la rue, s’il le faut. Pour lui, nous avons affaire à un régime qui n’a pas de conscience. Ce qui est inacceptable. Il soutient que la restructuration d’Air Mauritius aurait pu se faire de façon humaine. 

Mais à un certain moment, Arvin Boolell a été interrompu par une manifestante qui lui a demandé si l’opposition comptait pratiquer la désobéissance civile. Pris au dépourvu, le leader de l’opposition a expliqué qu’il a toujours « cru dans la désobéissance civile » et qu’il a toujours été du côté des travailleurs qui militaient pour leurs droits. Puis, évoquant l’Inde, où un « simple fakir » a fait se plier une grande puissance, Arvin Boolell a indiqué que la désobéissance civile fait partie des droits que la population peut exercer dans le cadre du combat pour retrouver la dignité humaine.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.