Menu



Politique

Boolell objecte aux motions du Speaker, du PM et de Safeena Lotun


Rédigé par E. Moris le Samedi 2 Octobre 2021



Cette semaine, la plainte constitutionnelle d’Arvin Boolell, contestant son expulsion et sa suspension de l’Assemblée nationale, a été appelée devant l’Acting Master and Registrar Wendy Rangan.

Il devait donner sa position par rapport aux motions du Speaker Sooroojdev Phokeer, du Premier ministre Pravind Jugnauth et de la clerc de l’Assemblée nationale, Bibi Safeena Lotun. Ainsi, Me Rajesh Unnuth, un des représentants d’Arvin Boolell, a objecté.

Il a indiqué qu’en demandant que la Cour suprême enlève certains paragraphes de la plainte constitutionnelle d’Arvin Boolell, relève de la tactique dilatoire. Deux documents, contenant les arguments d’Arvin Boolell pour soutenir son objection, ont été déposés. Me Unnuth a évoqué des motions frivoles et vexatoires et dilatoires, avec le but de faire durer les préliminaires. Ce qui constitue, selon lui, un abus des procédures. Notons que Safeena Lotun souhaitait être mise hors de cause. L’affaire a été renvoyée à jeudi prochain.

Samedi 2 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.