Menu


Politique

Boolell : Maurice prend au mieux le chemin de la Grèce et au pire celui du Zimbabwe


Rédigé par E. Moris le Samedi 23 Mai 2020



Il n’a pas fait dans la dentelle. Le leader de l’opposition, qui animait une conférence de presse ce samedi. Évoquant la donation de Rs 60 milliards de la Banque centrale au gouvernement, il soutient que cela pourrait relever du cadeau empoisonné.

Selon lui, puiser des réserves visant à stabiliser la roupie a des conséquences très graves et déboucher notamment sur une dépréciation de la roupie. Arvin Boolell prévoit d’ailleurs que la roupie perde un-quart de sa valeur dans les trois prochains mois. Et, pour lui, c’est le peuple qui va souffrir. 

Le leader de l’opposition a aussi fait une sortie contre le Gouverneur et les membres du board des directeurs de la Banque de Maurice.

Pour lui, ces personnes sont inféodées au gouvernement. C’est une situation intolérable, selon lui. Car la Banque centrale a des missions bien claires. Il faut, dit-il, des gens qui peuvent résister au ministre des Finances et lui dire non. 

Pour Arvin Boolell, Maurice se dirige dans une situation comparable à la Grèce, mais la possibilité existe que nous connaissons un sort comparable au Zimbabwe. Pour lui, la situation dans le pays est intenable. « Il y a des problèmes psychosociaux. Bientôt, nous allons voir des gens, comme au Chili, taper sur leurs ‘deksi’ car il  n’y a rien à manger et aucun aliment à cuire », a déclaré le leader de l’opposition. 

Évoquant les différentes ponctions des réserves de la Banque de Maurice, Arvin Boolell soutient que jusqu’ici, un total de Rs 71 milliards ont atterri dans les caisses de l’État.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.