Menu


Politique

Boolell « Il faut agir et vite…notamment en instituant un comité de crise »


Rédigé par E. Moris le Samedi 14 Mars 2020



Le leader de l’opposition était en conférence de presse c e samedi. Et il a longuement commenté la pandémie de Covid-19.

Il a ainsi réitéré sa demande de mettre sur pied un comité de crise national, qui comprendrait non seulement les membres de l’opposition mais aussi les syndicats. Il a déclaré que le pays est « en état d’urgence nationale ». Il a rappelé ses demandes au gouvernement, lors de ses précédentes Private Notice Questions, de prévoir le pire. Mais le Premier ministre, selon lui, n’a pas accepté les suggestions de l’opposition. 

Arvin Boolell a aussi rappelé que le Premier ministre avait aussi assuré que les kits de test étaient disponibles en abondance. « Mais on a appris par la suite que tel n’était pas le cas », a-t-il déclaré. Le leader de l’opposition a aussi évoqué la conférence de presse du ministre des Finances hier.

Pour lui, Renganaden Padayachy a raté l’essentiel. « On s’attendait à ce qu’il décaisse les moyens nécessaire. Il ne faut pas jouer à une politique relevant de l’histoire de la cigale et de la fourmi », a-t-il souligné, tout en précisant qu’il avait proposé un Covid Emergency Fund.

Quant au Dr Farad Aumeer, autre député travailliste, il s’est demandé si le pays était prêt à faire face à cette pandémie. Et de laisser entendre qu’il n’y a pas suffisamment de places dans les hôpitaux, qu’il n’y a pas assez de masques de protection et de désinfectant pour les mains.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.