Menu

Politique

Bodha n’a pas encore dit oui à la grande alliance Ptr/MMM/PMSD


Rédigé par E. Moris le Vendredi 12 Août 2022

Hier, à l’issue de la réunion de son comité national, Nando Bodha a fait émettre un communiqué dans lequel il exprime sa position.



Que fera Nando Bodha ? Pour l’instant, il fait les réticents. Il joue à la diva, diront les mauvaises langues.

Le document affirme que l’instance concernée « regrette que le RM et son leader, Nando Bodha, ont été mis devant le fait accompli » par les déclarations d’Arvin Boolell. Il souligne aussi que Nando Bodha « n’a participé à aucune discussion avec le PTr ».

Le communiqué souligne que lors de la réunion, Nando Bodha a rapporté les propos tenus par Paul Bérenger et Xavier-Luc Duval, c’est-à-dire qu’il y a un accord de principe entre l’Espoir et le PTr pour les élections municipales ainsi que la constitution d’un comité pour préparer un programme de changement. Mais, et le document insiste sur cela, « rien n’a été finalisé » tous les autres sujets évoqués, notamment et surtout les élections générales.

Le document précise que Nando Bodha a exprimé des « réserves profondes et certains désaccords », d’autant qu’il n’y avait aucune urgence concernant les municipales. Mais, preuve que Bodha est astucieux, le document souligne que les propos de Paul Bérenger et Xavier-Luc Duval d’un côté et ceux des membres du PTr, à l’instar d’Arvin Boolell et Ehsan Juman, ne sont pas concordants. Le communiqué ne dit pas, mais il est évident que c’est à propos des futures élections générales que cette phrase fait allusion. De ce fait, le Rassemblement Mauricien demande « toute la clarté nécessaire sur le rôle du Dr Navin Ramgoolam dans un accord éventuel avec les Rouges ». C’est d’ailleurs ce que Nando Bodha va évoquer avec le tandem Bérenger-Duval lors de leur rencontre ce vendredi.

Vendredi 12 Août 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.