Menu



Un autre regard

Bobby Hurreeram se trompe de fête et envoie un masque d'Halloween pour Divali


Rédigé par E. Moris le Jeudi 11 Novembre 2021



Bobby Hurreeram se trompe de fête et envoie un masque d'Halloween pour Divali
Bien évidemment, le titre de l'article est une boutade mais révèle l'état d'absurdité des élus de la République à être dans la surenchère.

C'est ce qui s'appelle avoir la suite dans les idées, après les ministres Bholah, Hurdoyal, Teeluck, s'appropriant des dattes offertes par l'Arabie à l'occasion du mois de Ramadan, ou encore la PPS Tania Diolle et sa collègue Dorine Chukowry, qui ont montré leur talent d'opportuniste avec la distribution de "gâteau Marie", à l'occasion de l’Assomption, avec l’inscription de leur nom sur le gâteau, enter notre Booby national.

Des douceurs qui ont de quoi rester en travers de la gorge

Le ministre des Infrastructures connu pour ses frasques légendaires, a tenu à envoyer à l'occasion de Divali, un masque à son effigie, avec un signe shivaïte. Rappelons que ce signe distinctif porté par les deux ministres, Bobby Hurreeram et Kalpana Shah Koonjoo au sein de l'assemblée, est considéré comme un véritable insulte à la laïcité.

Rappelons par ailleurs face à cet étalage de mégalomanie que les paroles du Père Veder sont toujours d'actualité : "Chers politiciens, cherchez plutôt à créer des emplois, surtout en ces temps difficiles. Luttez contre les injustices. Travaillez pour que chacun puisse avoir une part du gâteau (et non quelques miettes) dans la fonction publique qui doit porter son nom et non pas réservée à quelques-uns uniquement. Pa zis fer labous dou ! Ces appâts que vous utilisez pour attirer les votes laissent un goût amer dans notre bouche."

 

Jeudi 11 Novembre 2021


1.Posté par Caro le 11/11/2021 15:19
Cet hurreram est un facho notoire à renvoyer en urgence en Inde à coups de pompes au derrière

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.