Menu



Politique

Bobby Hurreeram: "Ban zens finne choizir sa gouvernma"


Rédigé par E. Moris le Vendredi 6 Novembre 2020



Ce vendredi 6 novembre, les représentants de l'aile jeune du MSM sous la houlette du ministre Bobby Hurreeram ont répondu présent pour faire le point sur la première année sous l'ère de Pravind Jugnauth

Fidèle à son habitude, Bobby Hurreeram continue ce qu'il sait le mieux faire très critique envers tous ceux qui n'ont pas fait allégeance au maître du jour. Selon lui, "même si nos détracteurs ne sont pas aussi reconnaissants, la jeunesse de ce pays a déjà fait son choix de soutenir notre jeune Premier ministre, un fils du sol qui a à cœur son pays."

L'occasion également du lancement du nouveau slogan "ensaMSM". Aux jeunes, Bobby Hurreeram a fait des promesses d'emploi alors que le pays connait la récession. 

Pour Bobby Hurreeram : « L’équipe est là pour éclairer la jeunesse mauricienne. Croyez en nous et faites-nous confiance ». 

« Evidaman» pas un mot du ministre sur son beau-frère, Senna Budlorun, fils d’un ex-dirigeant socioculturel, grand défenseur des Baboojee, (qui a l'habitude de dérapage en tout genre et d'une plainte pour des propos à caractère raciste), et qui n'a pas hésité à parader avec toute sa clique en brandissant des drapeaux aux couleurs de l'Inde et des armes, notamment des sabres. Notons que ce rassemblement était sous forte escorte policière, mais la police selon l'inspecteur Shiva Coothen n'a rien vu.

La police est aveugle face aux provocations répétées du beau-frère du ministre Bobby Hurreeram

Vendredi 6 Novembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.