Le journal des blogs

Bob le Bricoleur mauricien, la nouvelle série qui cartonne

Vendredi 13 Juillet 2018

Oubliez Koh Lanta et le challenge pour la survie sur la plage en Asie. L'ensemble du pays est en travaux. On creuse des tranchées, on retourne les plates-bandes. Et vas-y que je te creuse un trou par ici et un autre par là-bas. Quitte à détruire. Détruisons tout !


Bob le Bricoleur mauricien, la nouvelle série qui cartonne
On casse pour re casser. C'est un concept. Sauf que pour s'y retrouver même Google map semble lâcher l'affaire. Ce pays devient un parc d'attraction pour les sensations fortes. Toutes les villes sont en chantier. Les rues offrent des sens interdits digne d'un pire scénario. On tourne a gauche ou à droite peu importe de toute façon le but est de vous perdre. 

La protection et la préservation du patrimoine. On s’en fiche. D'ailleurs "ki été ça?".  

Le projet de métro express, transformé en tramway était souvent annoncé mais toujours très controversé. Les mauriciens avaient rejeté en bloc l'arrivé du Metro Léger de l'ancien régime de Navin Ramgoolam. D'ailleurs ce projet était entériné par le nouveau régime et aucune mention faite lors de leurs promesses électorales.  

Ça c'était avant. Jusqu'à ce que Jugnauth Junior fort d'un talent pour l'embrouille et le chic d'attirer les emmerdes s'en mêle. Comme toujours avec ce petit phénomène sur pattes, on balance le doss'. Et on réfléchit après.  

Comme toujours dans ces projets titanesques, il existe des zones d'ombre qui subsistent. Les appels d'offre, le financement, le comité qui va piloter ce machin, les commissions, les rétro commissions. Bonjour la transparence. 

Vous l'avez bien compris. Nous voila engluer dans un foutoir qu'on n'a pas souhaité. Et ceux qui veulent se remplir les poches sont déjà dans les starting-blocks.  

Comme les nouvelles sont toujours mauvaises. Plusieurs espaces verts sur ce tracé ont été rasés et sacrifiés. 

L'Inde, la Mother India dans une générosité sans égale, va financer à hauteur de Rs 12 millards le Metro Express. On a presque la larme à l'œil. Et on ferme les yeux. Enfin un oeil. Oui mon oeil.

Un « win-win situation » pour tous de l'aveu du Premier ministre.

« La détermination constante de l’Inde d’être aux côtés de Maurice est égalée par la confiance de Maurice en l’Inde », Abhay Thakur, Haut-commissaire de l’Inde.

Le projet Metro Express se fait avec le soutien de l’Inde à travers un Special Economic Package. Des accords en ce sens ont d’ailleurs été signés . Ce projet est un « premier pas » vers « l’engagement nécessaire au plus haut niveau politique chez les deux parties » pour un partenariat renforcé. 

Le charabia c'était pour l'ambiance.  

Les questions légitimes vu que ce projet va défigurer le territoire, aura un impact sur la société et l'environnement. Le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha reste discret et rassure. Tous les détails seront connus par la suite. Dans la discrétion il a tout de même foutu des sous, beaucoup de sous, pour le lancement de son projet dans une soirée d'inauguration grandiose. Le grandiose n'a pas de prix. Sauf pour les contribuables. 

Le ministre à talonnettes et aux yeux crayonnés de khôl s'en fiche. De toute façon, comme il le dit lui même, son ministère n'a pas été épinglé par la cour des comptes. 

Forcément quand on s'improvise chef de gare puis comme le roi de l'événementiel en claquant avec une certaine folie des millions pour les 50 ans de l'indépendance avec l'argent qui ne vous appartient pas. Le show peut continuer. 

Déguisé en Bob le Bricoleur, casque et gilet fluo, Jugnauth junior a visité les chantiers et s'est voulu rassurant. Il fait un appel à la collaboration et le compréhension de tous. 18 sites sont actuellement en chantier engendrant bruits, poussières, embouteillages et gros craquage de nerfs.

Mais le petit chef est confiant. Nous sommes rassurés. Enfin presque...

La cacophonie ambiante semble être le mot d'ordre. A force de gesticuler dans tous les sens, on se casse la patte et au pire la gueule. Attendons de voir les résultats de l'autopsie.

 

Rédigé par La Mauricienne le Vendredi 13 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.