Menu

Politique

[Billet d'humeur] Zeste touille connaissance ! Padayachy ou le syndrome du "drome vide"


Rédigé par E. Moris le Mardi 5 Avril 2022



Horripilant, pédant, arrogant, la tête à claques du gouvernement et sa diction maniérée tape sur les nerfs de tous, mais lui s'adore. Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy qui est tombé amoureux de sa propre image en s'affublant du titre de "Dr."  pour se donner des petits airs importants, ne trompe personne.

Grand seigneur, Padayachy aime jeter l'argent qui n'est pas à lui comme il jette des mots à la figure des autres, remplissant l'espace par du vide et le néant. L’état désastreux des finances publiques est connu de tous, pourtant il fait applaudir comme un chauffeur de salles, le Premier ministre, avec un effet "tape la table", digne d'une mauvaise pièce de théâtre. 

Padayachy sait jouer de la mauvaise foi. Ce mardi, la tranche de la Private Notice Question a donné lieu à un dialogue de sourds, du moins lorsque les piques et les coups bas ne volaient pas, concernant la cherté du coût de la vie et son impact sur la population. Padayachy a préféré cirer les pompes du Premier ministre au sujet d’une philosophie qu’il est le seul à voir. Puis, à chaque question du leader de l’opposition, le ministre des Finances est revenu sur 2008, en y faisant une obsession, pour marquer des points. Sauf que durant cette période, Xavier Duval était ministre du Tourisme et non des Finances. 

Comble de l'ironie, rappelons que Padayachy a présenté une thèse de doctorat en Sciences économiques sur le phénomène de la pauvreté à Maurice. Celui qui soutient que s’il s’aligne aux côtés du leader du Mouvement socialiste militant (MSM), c’est parce qu’il partage la même philosophie, oublie les scandales à répétition des dépenses de l'argent public en pleine crise sociale et économique, avec une dette publique de plus de Rs 400 milliards. L'abus des privilèges et per diem, le défilé incessant au Dubai Expo 2020, l'achat des médicaments par millions de roupies contre le Covid, sous l'Emergency Procurement avec des manoeuvres mafieuses, pour remplir les poches des petits copains/copines, ou encore ses notes de frais lors des petits-déjeuners "d'affaires" dans un luxueux hôtel...

L'outrecuidance c'est de nous prendre pour des cons. Padayachy fait le choix de "zoué bouré", à la question du député Ritesh Ramful. Effectivement, 13 ministres ont fait le déplacement lors de l'Expo Dubaï, sans compter leur délégation. On ne saura pas combien s'élève leurs dépenses, mais il concède que Rs 43 millions ont été dépensés pour une supposée retombée d'investissements directs de Rs 4,5 milliards. C'est ce qui s'appelle un mirage économique dans le désert !

Mardi 5 Avril 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.