Menu



Politique

[Billet d'humeur] Pravind Jugnauth et Roshi Bhadain jouent au plus fin


Rédigé par E. Moris le Vendredi 22 Octobre 2021



Qui est le plus malin des deux ? Déjà, l’on peut se demander pourquoi, après tout de temps, Pravind Jugnauth a choisi cette semaine pour déposer sa plainte pour diffamation contre Roshi Bhadain.

D’autant qu’il avait annoncé la couleur à plusieurs reprises et il y a tellement de temps qu’on aurait pu croire que cela avait été relégué aux calendes grecques. Pourquoi maintenant ? Est-ce pour se venger de la Private Prosecution de Suren Dayal ? Pravind Jugnauth doit se présenter au tribunal le 11 novembre prochain dans le cadre de cette affaire. C’est une possibilité. Mais, il faut se rappeler qu’une plainte prend beaucoup de temps pour être rédigé. L’autre piste possible est que Pravind Jugnauth a intenté ce procès en diffamation pour pouvoir dire, si une question lui est posée au Parlement sur Angus Road, qu’il y a une affaire devant les tribunaux et qu’il ne peut décemment pas commenter ou se substituer à la cour. Malin le Pravind ! 

Mais Bhadain n’est pas bête non plus ! Le fait d’être traîné devant une cour de justice comporte bien des inconvénients. Mais il y a un avantage. C’est que l’on peut, par la procédure de « demand of particulars », réclamer des éclaircissements et poser des questions sur n’importe quel aspect. Il ne va pas s’en priver. Mieux, il n’attend que ça le Bhadain ! Dans ce qui est appelé « mise en forme » de l’affaire, Roshi Bhadain pourra poser toutes les questions que Pravind Jugnauth esquive à l’Assemblée nationale. Quant à sa déclaration qu’il va, à son tour, réclamer des dommages de Rs 100 millions à Pravind Jugnauth, montant qui sera destiné aux plus démunis, c’est du vent. 

Est-ce que Pravind Jugnauth a assuré ses arrières avant de déposer sa plainte en diffamation, sachant qu’il aura à fournir des explications ? On peut penser que oui. Qui est le plus malin des deux bourriquets ? L’histoire nous le dira.

Vendredi 22 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.