Menu

Politique

[Billet d'humeur] Obeegadoo : « gouvernement pa dan koz koze lao lao, me dan le konkre dan laksion»


Rédigé par E. Moris le Dimanche 8 Mai 2022

L'idiot de service serait-il aussi prophète ? Avec la hausse des prix successifs, notamment celle des transports en commun annoncé ce vendredi 6 mai, retour pour le plaisir, sur les superlatifs du ministre Obeegadoo concernant l'action gouvernementale.



Le Premier ministre en voyage officielle et privé en Inde, c'était Steven Obeegadoo, qui le remplaçait, il y a moins de 20 jours. Et Steven Obeegadoo fait ce qu'il sait mieux faire depuis son entrée dans le gouvernement, parler dans le vide pour se donner une certaine importance. 

Alors que partout dans le pays on sentait péter une crise sociale sans précédent, Steven Obeegadoo, Premier ministre par intérim, avait eu la chic idée d'inaugurer un petit pont au coût tout de même de Rs 11 millions ! C'est ce qui s'appelle avoir le sens des priorités. Une énième cérémonie avait eu lieu à La Brasserie pour l'ouverture du Pont Atlee. Dans son bla-bla-bla habituel, c'était aussi émouvant que de se faire piquer par une moustique lorsque Obeegadoo a susurré que le gouvernement est « l’écoute et qu'il vise à poursuivre le développement dans l’intérêt de la population ».  Selon lui, le gouvernement répond au cri du coeur des habitants et «pa dan koz koze lao lao, me dan le konkre dan laksion».

Kenny Dhunnoo, cet illustre inconnu qui s'est fait connaître par ses talents de prédictions dans un meeting :« Nou Pm faire Covi bourre, pa bizin met mask », avait de nouveau fait preuve d'ingéniosité pour flatter le petit Bobby.  Le député orange de la circonscription no 17 Curepipe-Midlands a non sans rire déclaré que «Bann la pe dekrir li (Bobby Hurreeram) kouma le Baahubali of construction parski sa kantite proze pe fer dan Curepipe (...)». 

 

Dimanche 8 Mai 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.