Menu


Société

[Billet d'humeur] Le retour de Sir Anerood Jugnauth, visiblement diminué, condamné unanimement


Rédigé par E. Moris le Lundi 18 Janvier 2021



"Honte", "indignité", "inadmissible", "pathétique"...les mots ne sont pas assez forts dans les sphères de l'Etat et parmi la majorité, après avoir assisté à la séance orchestrée par Lakwisin, de l’ancien Premier ministre et ex-président de la République, visiblement diminué, pour venir au secours de Pravind Jugnauth, au plus bas dans l'opinion publique.

Montrer Sir Aneerood Jugnauth en pleine déchéance à 91 balais, lisant d'une main tremblante un script écrit par Lakwisin, c'est faire preuve d'un total irrespect pour le vieil homme à la retraite. Un comble quand on sait que Pravind Jugnauth ne cesse de réclamer qu'on prenne soin de nos aînés. 

C'est dire à quel point, le Premier ministre est acculé et que Lakwisin pour parvenir à ses fins est prêt à tout. Quitte à ridiculiser le père face à l'opinion publique qui, elle, n'avale plus toutes les couleuvres. Le  jeter en pâture sur les réseaux sociaux est un acte qui relève de la bêtise. Personne ne souhaite une fin de carrière aussi grotesque pour l'homme considéré un temps comme "Rambo".

NON ! Ce n'est pas l'image qu'on souhaite garder de Sir Aneerood Jugnauth !

Ressortir son paternel avec l'aide des organes de presse considérés proche du pouvoir, dès que le fils est en difficulté ou dans des tracasseries liées à son leadership, ce n'est pas très glorieux. Encore moins très intelligent en terme de communication en pleine tempête politico-judiciaire.

La vidéo publiée, sous l'intitulé "exclusif", avec en Une, Sir Anerood Jugnauth dans un titre choc: «Certains dans l’opposition agissent comme des pyromanes» est très mal inspirée. Une propagande gouvernementale digne d'un autre temps, alors que Pravind Jugnauth se mure toujours dans le silence face aux scandales à répétition. 



1.Posté par Karo le 18/01/2021 12:11
Le vendeur des chagos a toujours ete égal a lui meme, menteur , bouffon et grossier personnage

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.