Menu

Articles Sponsorisés

[Billet d'humeur] Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre, madame Anabelle !


Rédigé par E. Moris le Lundi 11 Avril 2022

"Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre", de Jean de La Fontain, issue de La Grenouille qui veut se faire plus grosse, vient à l'esprit en écoutant l'émission d'Enquête en Direct de Radio One, avec Anabelle Savabaddy.



Cette émission qui se veut populaire avec une animatrice qui n'a pas sa langue dans sa poche, a montré ses limites ce lundi matin en plein direct. Anabelle Savabady a exagéré ses capacités d'accomplir ce que personne jusqu'ici n'a pu faire : rassembler sur un même plateau, un maire, un PPS (ancien animateur radio), trois députés dont un ancien ministre.

Le brouhaha à l'antenne était insupportable pour les auditeurs, à en faire saigner les oreilles. 

L'idée de se déplacer de ville en ville à l'occasion des 20 ans de la radio, est une excellente initiative, preuve d'une volonté de rester proche des auditeurs. S'installer à deux mètres de la route, sur un parking en plein air d'une grande surface, pourquoi pas. La radio a suffisamment d'expérience dans l'évènementiel pour répondre aux contraintes du direct. Si aucun problème technique ne s'est profilé à l'horizon, c'est le choix d'inviter sur une émission d'une heure, le maire de Vacoas/Phoenix, Praveen Kumar Ramburn, le PPS Gilbert Bablee, élu de la circonscription, Nando Bodha, Patrick Asirvaden et Stéphanie Anquetil. Même la MBC n'a jamais réussi à réaliser cet exploit ! Mais il y a aussi la bêtise. Comment un Bablee et monsieur le maire ont pu accepter de participer à une émission ouverte au public !

Alors que le maire dans une diatribe verbal a rabâché son bilan avec autosatisfaction, le ton légèrement agressif d'Anabelle Savabaddy, n'a pas aidé à mettre à l'aise ses premiers invités. Avec un "Welcome to Manhattan" lancé ironiquement et avec un brin de sarcasme à son invité, Gilbert Bablee ; le député de la circonscription N°15 (Vacoas - La Caverne), ex-animateur radio, avec le caractère qu'on lui connait, ne s'est pas laissé faire. Ce qui a décontenancé d'emblée l'animatrice prit au piège à son propre jeu. Et en 
quelques minutes, l'émission a tourné au pugilat verbal. 

Entre un maire qui veut marquer des points dans une attitude arrogante et pro gouvernementale, un Bablee, se pensant sur une caisse savon, avec un discours digne d'un meeting, il a assuré "sauvé la vie" des habitants lors des inondations, rien que ça. Et de déclarer en minimisant les récentes inondations en un "Travail la p fer, ena tipti problem drain...", il n'en fallait pas plus pour allumer le feu auprès des membres du  public sur place.

S'en est suivi un chapelet d'insultes venant des autres invités et des agents de différents partis. L'animatrice radio, totalement dépassée, offrant un spectacle affligeant qui résulte de l'état d'esprit dans lequel a glissé le pays : la médiocrité. C’est la même scène qui se répète du gouvernement, non pas sous les caméras de la MBC, mais comble de l'ironie d'une radio proche du pouvoir. A part la Djette du MSM, Subashnee Lutchum Roy, qui viendra conter ses salades dans son "fact checking" de "Fake newes", qu'il n'y avait que 2-3 personnes, la colère gronde dans le pays. Il faut être sourd ou aveugle pour ne pas le comprendre. Les Hurreerram, Toussaint, Doolub, en ont fait les frais il y a quelques jours.

Ce qui fait dire que certains élus de la majorité devront faire campagne, dans le cadre des municipales, sous forte escorte policière, aux côtés de gros bras ou avec un casque intégral. 

Lundi 11 Avril 2022