Menu



Opinion

[Billet d'humeur] Allez au diable Phokeer !


Rédigé par E. Moris le Mercredi 4 Août 2021



Phokeer mon grand, il est l’heure. L’heure de foutre le camp de notre champs de vision. Vous êtes une monstruosité sur pattes. Une ordure de la pire espèce.

Vous faites la Une de l'actualité éclipsant les séances parlementaires et les affaires de l'Etat. Votre réputation souille chaque jour le Temple de la démocratie. N'attendez pas que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, l'homme de "principes", exige votre démission ou votre mise à pied. Il n'a jamais eu le courage ou les couilles comme son défunt père. Sawmynaden en est la preuve. Voila un député qui s'est offert une Porsche avec l'argent des contribuables lors de son "congé politique" et qui prolonge le plaisir avec des "vacances parlementaires".

Se moquer du physique et donc de la maladie, d’un élu, c'est du jamais-vu. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela relève de la bassesse crasse d'un esprit dérangé. Vous êtes la personnification de la connerie humaine. Les mots ne sont pas et ne seront jamais suffisamment forts pour vous jeter notre mépris à la face.

Au-delà, de l'homme politique, le vétéran Rajesh Bhagwan, est avant tout une personnalité appréciée pour son bagout et ses joutes verbales. On peut l'attaquer sur ses convictions politiques, sa fidélité sans faille envers son leader, Paul Bérenger, mais personne ne s'est rabaissé à le mépriser en raison de sa maladie. La culture MSM est à son apogée ! Les familiers du genre, faute d'arguments démontrent chaque jour qu'ils sont prêts à tout, quitte à salir ou insulter les opposants au régime. 
 
Les ricanements complices du Premier ministre et ceux de la majorité parlementaire lors de la crise de délirium du Speaker, sont tout aussi indignes mais symptomatique du niveau de ce parti. A contrario, la condamnation immédiate et unanime des membres de l'opposition ont été à la hauteur de nos attentes. Malgré leurs gesticulations souvent inutiles, ce sont des hommes et des femmes d'honneur. Le silence du président Roopun 24 heures après une lettre du parti travailliste pour qu'il prend position est révélateur dans quoi patauge en ce moment le pays. Une merde sans nom !

Prenez note, Phokeer, que nous étions aussi attentifs à vos tentatives pathétiques d'offrir un sursis au Premier ministre dans l'affaire des biens mal acquis d'Angus road. L'Histoire vous condamnera tôt ou tard, pour l'heure vous êtes une honte nationale. Appréciez cet instant de gloire. 

Mercredi 4 Août 2021


1.Posté par PETER KIPKA le 05/08/2021 14:58
Tres Bonne et exacte presentation de ce personnage ignoble,qui souille le Pays entier.....Que l'on n'entende meme plus parler de lui,a oublier,a fuir,a vomir ! ! !