Menu



Opinion

[Billet d'humeur] Allez au diable Jagutpal !


Rédigé par E. Moris le Lundi 13 Décembre 2021



La colère de la rue gronde et hurle à faire trembler les murs du Sun Trust. Cet énième scandale du MSM plonge le pays dans le plus grand désarroi.

A la question «Exkiz ? Bé dir mwa kot monn foté ? », notre réponse « sorry la liste la bien long».

Vous faites de nouveau la Une de l'actualité, éclaboussant tout le monde, et confirmant si besoin était, la corruption au plus haut sommet de l'Etat. Lorsque, il y a peu, le leader de l'opposition, Xavier-Luc Duval vous a demandé avec raison, si vous avez remis votre lettre de démission au Président de la République, jouant votre dernière carte, vous nous avez offert un plaidoyer à la hauteur de votre arrogance. Puis sentant peut-être que l'atmosphère était lourde, vous avez pris à témoin le Premier ministre, le prenant comme unique responsable de votre maintien au poste de ministre de la Santé. 

Sachez le, Pravind Jugnauth, l'homme de "principes" n'exigera pas la démission ou votre mise à pied. Il est tout aussi responsable de ce fiasco sanitaire. Vous le savez sans doute, le Premier ministre préside le comité santé Covid-19 aux côtés du duo Gaud-Joomaye.

Toujours selon vos dire Jagutpal « la situation sanitaire est utilisée par certains pour faire de la politique bon marché et dangereuse. L’attitude irresponsable de ces personnes donne lieu à une image infondée et erronée des services de santé publique à Maurice ». Avouez le, il n'y a qu'un pauvre d'esprit, sans vouloir insulter les fous, qui peut déblatérer ce genre de conneries.

Mais il faut le reconnaître, vos improvisations, approximations, en disant tout et son contraire, et ceci face à la presse une fois par semaine : c'est un exploit. Regarder la caméra droit dans les yeux tout en énumérant des chiffres qui ne veulent rien dire face à la recrudescence de cas et le nombre de décès qui s'allonge. Vous êtes très fort.

Pourtant en minimisant éhontément les chiffres de la crise sanitaire en pleine pandémie, n'est-on pas face à de la négligence criminelle ? En achetant des médicaments contre le Covid, sous l'Emergency Procurement avec des manoeuvres mafieuses, n'est-ce pas là, encore une fois, des tentatives pour remplir les poches des petits copains/copines comme lors du premier confinemet ? Comment CPN Distributors a-t-il obtenu le contrat en 24 heures avec une différence de Rs 70 millions entre deux contrats ? Comment les respirateurs artificiels ont été commandés avec le même « modus operandi » ?

Ailleurs alors que les chefs du gouvernement se séparent les uns après les autres de leur ministre de la Santé, à Maurice, c'est tout le contraire. Le bien commun et les besoins de la population sont des finalités accessoires qui ne méritent leur attention que lorsqu’elles sont au service de leur priorité: accroître leur fortune et conserver les rênes de l’État.

Lundi 13 Décembre 2021