Menu

Politique

Bhadain rhabille pour l'hiver le MMM, le père et la fille Bérenger


Rédigé par E. Moris le Samedi 15 Avril 2023



Capture : «Au Cœur de l’Info»  Défimédia.TéléPlus
Capture : «Au Cœur de l’Info» Défimédia.TéléPlus
Il y a quelques jours, le leader du Reform Party Roshi Bhadain est revenu avec une nouvelle proposition pour précipiter selon lui les élections générales. C’est-à-dire que 6 députés démissionnent. De ce fait, le gouvernement n’aura pas une majorité de trois-quarts. 

Les réactions du côté de l'opposition ne se sont pas faites attendre. Invités sur le plateau d'une radio privée, Joanna Bérenger, députée du Mouvement militant mauricien, et Khushal Lobine, élu du Parti mauricien social-démocrate, ont refusé en bloc. Pour eux, l'argument brandi est qu'il n’y a aucune garantie que la démission des membres de l’opposition conduise à des élections partielles. Le risque est trop important, vu « la machinerie du MSM » selon Joanna Bérenger. Lobine a même déclaré avec emphase : « Le rôle de l’opposition, c’est de rester au Parlement contre vents et marées ».

Rappelons que Sooroojdev Phokeer, ancien agent du MSM, nommé comme Speaker de l'assemblée  abuse de ses prérogatives pour expulser des membres de l’opposition à chaque séance parlementaire ou les empêcher de poser des questions embarrassantes au gouvernement. L'opposition à part se faire expulser comme des malpropres, rabrouer de façon infantile et humiliante, semble s'adapter de cette situation masochiste. 

Piqué au vif par les critiques de Joanna Bérenger qui estime que l’opposition n’a pas de leçon à recevoir de Roshi Bhadain, qui est en dehors du parlement, le leader du Reform Party invité à son tour sur Radio plus, a démonté un à un les anciens partenaires de L’Entente. Plus particulièrement les députés mauves. Invité de Jugdish Joypaul et de Mélanie Duval dans l'émission '"Au Coeur de l'Info",  Bhadain a offert, comme on s'y attendait, un grand moment de radio.

Une des punchlines de Bhadain : "Mo p fer enn proposition ou p vinn attaque mwa. Dire mwa ki ou pou fer? Ki ou solution ? Ou p dire mwa li ene cirque après ou dire mwa ou p envie continié travail dans cirque , b mo trouve ziste bann clown ki ale travail dans cirque".

Le député rouge, Arvin Boolell a aussi eu droit à quelques tirs. Le 9 août 2022, ce dernier avait déclaré  que Roshi Bhadain ne fait plus partie de la plateforme commune qui ira ensemble aux prochaines municipales : « Bhadain s'est auto exclu. Nous avons vu ce qu’il a fait avec son congrès ». Bhadain en franc tireur a rappelé que Arvin Boolell est exclu de l'assemblée depuis novembre 2022. Il a fait son retour en avril 2023 pour "deux minutes". "Son salaire depuis novembre tourne autour de un million de roupies, incluant son 13 ème mois". Soit pour Bhadain " Rs 500 000 par minute..." 

Notons qu'une des rares personnes qui a eu droit à quelques éloges et flatteries reste le leader de l'opposition, Xavier-Luc Duval. Le leader du Reform Party a dit apprécier la façon dont gère Duval dans le cas de Phokeer. Il a tout de même noter que les dérapages verbales venaient systématiquement des députés considérés comme des "usual suspects". Bhadain a rappelé que Paul Bérenger a aussi sa part de responsabilité concernant la nomination du Speaker. Il se demande pourquoi Bérenger ne révèle pas ce qu'il sait concernant le Speaker Sooroojdev Phokeer, ancien ambassadeur au Caire puis aux Etats-Unis. Rappelons que le 7 août 2021, en conférence de presse, Bérenger est revenu sur l’appel que lui a fait Arvin Boolell de dire tout ce qu’il sait sur le rappel de Sooroojdev Phokeer comme ambassadeur lorsqu’il était Premier ministre. « Si je suis convoqué en cour, il est évident que je dirai tout ce que je sais », avait-t-il déclaré.

Samedi 15 Avril 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H