Menu


Politique

Bhadain ou le nouveau Robin des Bois et ses mesures "populistes"


Rédigé par E. Moris le Vendredi 2 Août 2019

Quand la vengeance devient rédemption. Après avoir claqué la porte du parti Soleil où il était encore à baiser la main de son ancien leader, c'est un Roshi Badhain qui fait tout et surtout beaucoup pour se distinguer de ses adversaires politiques, un peu comme dans une surenchère.



Face à la presse ce vendredi 2 août, Roshi Badhain est revenu sur l'actualité en proposant ces 15 réformes. Il a passé en revue la performance des athlètes mauriciens aux Jeux des Iles de l’Océan Indien (JIOI) 2019 et a donné son opinion concernant le lundi décrété jour férié pour la célébration la victoire des athlètes.

Un peu comme une douche froide, il n'a pas hésité à souligner la perte économique de l'Etat estimée à Rs 1,5 milliard selon lui, et souligne que cet argent aurait pu être investi dans le sport. Il a également évoqué le chiffre de Rs 1,5 milliard qui aurait été dépensé par le gouvernement rien que pour l’organisation des JIOI. Il aurait pour sa part proposé d'offrir un million de roupies à chaque médaillé d'or !

En croisade contre le système

Parmi les réformes proposées par le Reform Party, il propose une réduction du salaire de base du Premier ministre (PM) par Rs150 000 mensuellement, celui de la speaker de l’Assemblée nationale et du président de la République par Rs 100 000 et des députés par Rs 50 000. Le Reform Party propose également l'abolition du poste de vice-président de la République, tout comme la pension à vie des anciens ministres, députés et présidents.

Le parti préconise un salaire minimum à Rs 15 000 par mois, une pension de vieillesse à Rs10 000, l’octroi de logements sociaux aux jeunes touchant moins de Rs 20 000, cela, sans effectuer d’emprunt.

 Les "supers riches" ne sont pas oubliés

Le Reform Party souhaite taxer les «super riches», tous ceux qui touchent plus de Rs 350 000 par mois, à travers un «wealth tax» de 20%. Roshi Bhadain propose également une taxe de 30 euros sur chaque touriste visitant l’île
 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.