Menu


Politique

Bérenger regrette d'avoir accepté le chèque de Rs 10 millions de la BAI


Rédigé par E. Moris le Samedi 31 Août 2019



Comme chaque samedi, le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) était face à la presse dans les salons feutrés d'un hôtel du centre. L'absence de Reza Uteem était remarquée mais ce serait un simple «empêchement» selon Bérenger.
 
Paul Bérenger a déclaré que le travail continue au sein de son parti malgré les démissions. A l'approche des législatives, les quatre candidats (Raj Nuckchady, Govinden Vencatasami, Cherylle Rayapen et Sanjeeven Permall) ayant démissionné seront remplacés.

Le leader mauve a confirmé que le MMM ne souhaite pas faire d’alliance avec le MSM et le Parti travailliste «de Navin Ramgoolam».
« Nous irons seuls aux élections pour gagner ! Et il y aura des surprises… ».
Interrogé sur d’autres éventuelles démissions, le leader des mauves a précisé qu'il «n'y croit pas mais que c’est possible».

Les états d'âme de Bérenger

Revenant sur la contribution financière du groupe de l'ex BAI de Dawood Rawat et le chèque de  Rs 10 millions émis un mois avant les élections générales de 2014. Paul Bérenger admet que « c'est une erreur » mais refuse de divulguer le nom du donateur qui a utilisé la Bramer Bank pour effectuer la transaction.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.