Politique

Bérenger dénonce une complicité GM-Speaker pour retarder l’affaire des pétitions électorales

Samedi 29 Février 2020

Le leader du MMM semble avoir vu juste. En conférence de presse ce matin, il a lié la motion d’Ivan Collendavelloo, à l’encontre de l’huissier assermenté qui lui a servi des papiers de  justice, avec l’affaire des pétitions électorales en cour.

Pour Paul Bérenger, il y a une tentative de faire trainer les choses au niveau de la cour suprême. Et cela, a-t-il déploré, grâce à une complicité entre le gouvernement et le Speaker de l’Assemblée nationale. Car pour le leader du MMM, si Ivan Collendavelloo « tombe » après un éventuel nouveau décompte des voix, c’est la fin de ce gouvernement. 

Paul Bérenger a aussi entonné la chanson « Sooroojdev Phokeer est pire que Maya Hanoomanjee ». Il a indiqué qu’il n’y a pas de mot pour le décrire. D’ailleurs, selon lui, Sooroojdev Phokeer « n’aurait jamais dû être nommé » à la présidence de l’Assemblée nationale car « il s’est disqualifié » pour un tel poste. 

Paul Bérenger a précisé que le MMM est « solidaire » du leader de l'opposition. Il a précisé que plusieurs nominations du gouvernement sont « choquantes » à part celle faite par la présidence à la tête de la Commission de pourvoir en grâce. C’est l’ancien chef juge Keshoe Parsad Matadeen qui y a été nommé.

Rédigé par E. Moris le Samedi 29 Février 2020


1.Posté par KIPKA le 01/03/2020 16:58
Biensur qu'il faut faire trainer les choses...ils sont champions dans ce domaine.........si Ivan tombe......ils sont toud bons pour caro cannes..........

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.