Menu


Politique

Bérenger annonce qu’un prochain GM amendera l’ICT Act


Rédigé par E. Moris le Vendredi 24 Juillet 2020



Pour lui, il y a abus des clauses de l’ICT Act de la part du gouvernement. Le MMM a tenu sa conférence de presse hebdomadaire ce vendredi en raison de la rencontre, au sommet, demain entre Navin Ramgoolam, Paul Bérenger et Xavier-Luc Duval.

Ainsi, Paul Bérenger ne digère pas l’arrestation de Farhiha Rumomally qui a, soi-disant, « annoyed » Tania Diolle. Utilisant tantôt l’ironie et tantôt sur le ton le plus sérieux du monde, il s’en est pris à la PPS. Mais en guise de conclusion, Paul Bérenger a indiqué que le prochain gouvernement devra revoir l’Information Communication Technologies Act.

Les Mauriciens, a-t-il souligné, ne doivent pas s’habituer à ce genre de scènes. Il a d’ailleurs critiqué le fait que la police a débarqué à plus d’une dizaine pour arrêter l’internaute. Paul Bérenger a toutefois fait la distinction entre Fake News et commentaires sur des politiciens. Selon lui, une arrestation ne doit pas être prise à la légère car on entrave la liberté d’une personne. 

Paul Bérenger a aussi affiché son soutien à Rajesh Bhagwan. Il a aussi défendu Joanna Bérenger, soulignant que cette dernière n’a jamais utilisé le terme « zaco ». Il a cependant rappelé que souvent il a été traité de « lérat blanc » par divers gouvernements qui devenaient impopulaires avant de sortir l’artillerie lourde contre le ministre Deepak Balgobin qui a brandi le code noir au Parlement.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.