Menu

Politique

Bérenger : « Il faut faire partir le GM… mais à travers les élections »


Rédigé par E. Moris le Samedi 6 Août 2022



C’est un Paul Bérenger très en forme qui a animé la conférence de presse du MMM ce matin. Il a réitéré le fait qu’il faut faire partir ce gouvernement le plus tôt possible. Toutefois, il a insisté à plusieurs reprises qu’il faut le faire dans le respect de la Constitution et de la loi.

« C’est-à-dire à travers des élections générales et non avec du désordre et la violence », a-t-il précisé. Et d’ajouter que Maurice n’est pas dans la même situation que le Sri Lanka, « du moins pas encore ». Et c’est notre devoir de patriotes, a-t-il insisté, d’empêcher que cela n’arrive. Il a annoncé que lundi, aura lieu la troisième rencontre entre Navin Ramgoolam, Arvin Boolell, Xavier-Luc Duval et lui-même. Paul Bérenger a ajouté qu’il préfère un grand meeting. Mais cela sera discuté lors de cette rencontre.

« Ena banes cozer en couyonad… »

Paul Bérenger a aussi révélé qu’il a eu vent de certaines « cozer en couyonad » qui circulent actuellement. Il a déclaré, en conférence de presse samedi, que certaines personnes, par irréalisme, irresponsabilité ou naïveté, pensent que le succès d’une marche pourra faire partir le gouvernement. « Certaines personnes et certains journaux aussi ont propagé cette impression. Une marche à succès peut aider à faire partir le gouvernement, à faire obtenir des élections au plus vite. Mais il est dangereux de penser qu’un gouvernement va partir avec une marche. Malheureusement ou heureusement, tel n’est pas le cas », a-t-il ajouté

Samedi 6 Août 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.