Menu

Politique

Bérenger : « Donnez-moi un seul exemple de comportement dynastique au MMM »


Rédigé par E. Moris le Dimanche 27 Novembre 2022



Bérenger : « Donnez-moi un seul exemple de comportement dynastique au MMM »
Le leader du MMM balaie d'un revers de la main toutes les accusations de tendances dynastiques au sein du parti. À plusieurs reprises, lors de sa conférence de presse samedi, il a déclaré à ce qu'on lui montre un seul exemple d'un tel comportement.

« Je défie quiconque de le faire », a-t-il déclaré. Et d'ajouter, lui-même, que cela n'existe pas au sein du MMM. Car, selon lui, le parti est fidèle à lui-même. Paul Bérenger a même déclaré, sans cligner des yeux et en prenant Rajesh Bhagwan à témoin, qu'il ne savait même pas que le jeunesse militante avait décidé à l'époque de nommer Joanna Bérenger comme secrétaire. 

Il a tenu ces propos juste après avoir évoqué l'incident survenu au bureau politique lundi dernier, impliquant Aadil Ameer Meea et Joanna Bérenger. Il a expliqué que le député du no 3 n'est pas présent à la conférence de presse parce qu'il a chopé le virus de la Covid-19. Hier, il a dû retourner chez lui car il a été testé positif. Karen Foo Kune aussi est positive. 

Paul Bérenger a déclaré que l'incident en question a trait avec la grande réunion de la semaine dernière. Elle a vu la participation des représentants de chaque arrondissement municipal des principales formations de l'opposition parlementaire, soit le PTr, MMM, PMSD et Rassemblement Mauricien. Il a déclaré que la réunion a été un succès mais qu'il était inévitable qu'il y ait quelques cafouillages. Selon lui, l'assistant secrétaire général de la Jeunesse militante a envoyé sa lettre de démission après cette réunion. Paul Bérenger a déclaré qu'il l'a appelé pour lui demander de reprendre sa lettre. Point à la ligne ! Pour lui, l'incident sera éclairci ce samedi lors du comité central et lundi lors du bureau politique. 
Il a aussi annoncé qu'au début de l'année prochaine, il y aura les élections du comité central.

Dimanche 27 Novembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.