Menu

Santé

Beaucoup de bla-bla-bla...et aucune info sur le patient zéro


Rédigé par E. Moris le Jeudi 25 Mars 2021



Lors d'un point de communication, le ministre de la Santé a fait un long, très long speech sur l'importance du "contact tracing" alors que le virus circule sur toute l'île. 

La stratégie d'isoler les cas contacts avec la communauté aide grandement les autorités à éviter et freiner la propagation du virus, mais la stratégie de mettre tout ce beau monde en quarantaine, connaitra ses limites assez rapidement.

Tracer et traquer les gens comme dans une chasse aux sorcières pour les enfermer entre quatre murs dans des centres de quarantaine alors qu'ils sont déjà confinés tiens de l'absurde. L'auto-isolation à domicile par ailleurs engendra moins de frais à l'Etat qui souffre déjà d'une économie à genoux.

Le long speech du ministre de la Santé et ses menaces ne font plus rire personne alors que les Mauriciens ont eu une attitude exemplaire depuis un an. « Si ou pa donn informasyon korekteman, lerla ou pou bizin fer face lalwa .»

La volonté de ce comité santé de continuer dans cette voie inquiète la majorité des professionnels de santé qui voient de plus en plus de jeunes patients ou de parents angoissés à l'idée de vivre couper de tout et principalement de leurs repères. L'absence d'encadrement psychologique entourant la quarantaine se répercute d'ailleurs chez les plus petits aux plus grands, dans une grande indifférence.

L'Etat martèle que son but est de "protéger" la population, tout en jouant sur les peurs et en maintenant un climat anxiogène, alors que le Premier ministre dans un aveu d'échec récemment, confirme qu'il faudra apprendre à "vivre avec" le virus. Mais est-ce la bonne méthode surtout en donnant plein pouvoir à des "experts" qui jusqu'ici n'ont pas grande impression.

 

Jeudi 25 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.