Justice

Bar Council : Un comité de sages institué pour les plaintes déposées par Ameenah Gurib-Fakim et Me Yusuf Mohamed

Jeudi 6 Septembre 2018

Bar Council : Un comité de sages institué pour les plaintes déposées par Ameenah Gurib-Fakim et Me Yusuf Mohamed
L’objectif est d’enquêter en toute transparence sur les deux plaintes reçues dans le sillage des travaux de la commission d’enquête Caunhye.

Ce comité ad hoc comprend des avocats de renom. « Nous voulons enquêter dans la transparence la plus totale possible sur les deux plaintes reçues. D’où l’institution de ce comité ad hoc », a indiqué Me Yahia Nazroo, secrétaire du Bar Council. 

L’Ordre des avocats a reçu deux plaintes dans le sillage des dépositions faites devant le juge Asraf Caunhye et ses deux assesseurs, Gaitree Manna-Jugessur et Nirmala Devat.

L’une provient d’Ameenah Gurib-Fakim. Elle a dénoncé Me Yusuf Mohamed pour violation du secret professionnel et de la confidentialité.

L’ancienne présidente n’a pas digéré le fait que le Senior Counsel ait révélé certaines de leurs conversations devant la Commission d’enquête alors qu’il était son avocat. Précisons qu’Ameenah Gurib-Fakim avait égratigné l’homme de loi dans sa déposition.

L’autre plainte a été déposée par Me Yusuf Mohamed lui-même. Elle vise Me Hervé Duval Jr et Yanilla Moonshiram, les actuels représentaux légaux d’Ameenah Gurib-Fakim. Dans sa plainte, Me Mohamed explique que son confrère va se retrouver en situation de conflit d’intérêt car il est en même temps président du Bar Council (qui est en présence d’une plainte contre Me Mohamed), représentant légal d’Ameenah Gurib-Fakim et éventuel témoin pour la commission d’enquête. 

Le Bar Council ne souhaite pas qu’il y ait la perception qu’elle a été partial, étant donné que son président est visé par l’une des plaintes.

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Quand-Ameenah-Gurib-Fakim-roule-les-tenors-du-barreau-dans-la-farine-_a1105.html

https://www.zinfos-moris.com/Conflit-Mohamed-vs-Duval-Le-Bar-Council-dans-tous-ses-etats_a1020.html

Rédigé par E. Moris le Jeudi 6 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.