Menu

Société

Bank of Mauritius : le bogosse, l’inactif et l’anguille


Rédigé par E. Moris le Mercredi 22 Septembre 2021



Lorsqu’ils s’assoient ensemble pour les conférences de presse, l’unité qu’ils montrent en public n’est que de façade. À la tête de la Banque de Maurice, les relations ne sont pas tellement au beau fixe. Du moins pas autant qu’on aurait pu le penser.

D’abord, il y a ce que les cadres pensent de leurs dirigeants. Sur ce plan, c’est Sadhna Gopal, la Second Deputy Governor, qui en prend pour son grade. Il lui est reproché d’avoir très mal géré la crise sanitaire au sein de la banque. Sa décision de ne rien faire lorsque quatre cas ont été recensés est restée en travers de bien des gorges. Certains lui reprochent de n’avoir même pas procédé à un exercice de désinfection. Et évidemment, il n’y a pas eu de dépistage au sein de l’institution. Sadhna Gopal aurait évoqué le coût. Ce qui fait que le personnel a eu à faire les frais d’un test de leur poche.

Certains vont même jusqu’à souligner que le grand copain de la Second Deputy Governor, Jitendra Bissessur, ancien cadre de la Banque de Maurice, n’a pas lésiné sur les dépenses pour s’acheter une BMW Série 5 dès sa nomination comme CEO de la Mauritius Investment Corporation. Une voiture achetée cash évidemment ! Mais ce n’est pas tout ! Beaucoup, et même parmi les deux Top Guns de la Banque de Maurice, estiment que Sadhna Gopal est aussi insaisissable qu’une anguille. On affirme qu’elle était proche du PTr à un certain moment avant une reconversion politique étonnante, facilitée cependant par son époux. 

Le First Deputy Governor de la Banque de Maurice n’est pas épargné lui aussi. Certes, on ne parle pas de frasques dans son cas mais d’une baisse d’activité. De workaholic, Mardayah Kona Yerukunondu est devenu presque amorphe. Pourquoi ? Les raisons diffèrent. Certaines mauvaises langues affirment qu’il a l’impression de se taper le sale boulot tandis que l’une (Sadhna Gopal) est occupée avec sa petite personne et l’autre (Seegolam) se pavane dans les couloirs de la Banque de Maurice comme un coq en pâte. Les cadres reprochent à Kona Yerukunondu une certaine arrogance. 

Force est de constater qu’il celui qui est le moins critiqué du trio. Car le gouverneur, le no 1, Harvesh Seegolam, en prend pour son compte. Beaucoup, et là on parle de ceux qui maîtrisent le dossier de la finance, estiment qu’il est l’un des principaux responsables de l’entrée de Maurice sur la liste noire de l’Union européenne. Harvesh Seegolam, rappelons-le, dirigeait la Financial Services Commission à l’époque. 

Ils sont nombreux aussi à évoquer le fait qu’il n’a pas les compétences pour diriger une institution comme la Banque de Maurce. Et certains se tordent de rire en évoquant le fait que Seegolam s’est vu décerner le titre de Meilleur gouverneur de Banque centrale d’Afrique lors de l’African Business Leadership Awards 2021. 

Certaines mauvaises langues soutiennent qu’avec lui, tout est dans la forme. Le fond serait abyssal. Et ces détracteurs s’interrogent même à l’accident survenu à l’Audi A8 du Gouverneur Seegolam. Ils se demandent si ce n’est pas pour pouvoir louer une BMW série 7 comme le Premier ministre. Certains vont même jusqu’à l’appeler « Baba » ou un « bêta », mais attention, selon la définition française, c’est-à-dire un « grand bêta ».

Mercredi 22 Septembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.