Menu

Société

Axess Ltd, concessionnaire automobile mauricien, est poursuivi par la princesse Stéphanie de Monaco


Rédigé par E. Moris le Vendredi 1 Avril 2022



Axess Ltd, concessionnaire automobile mauricien, est poursuivi par la princesse Stéphanie de Monaco
Poursuivi par une princesse, c’est le pied ! Axess Ltd, concessionnaire automobile mauricien, est poursuivi par nulle autre que la princesse Stéphanie de Monaco pour non-respect de contrat.

Quel coup de pub ! Ce n’est pas tous les jours qu’une princesse initie une action devant les tribunaux contre une firme automobile. Stéphanie Grimaldi, alias Stéphanie de Monaco, reproche à la compagnie de ne pas avoir entretenu convenablement son véhicule. Elle est représentée à Maurice par Jérôme Boussac. 

Une somme de Rs 500 000, comme dommages, est réclamée devant la cour civile intermédiaire. Le procès a été appelé lundi devant le magistrat Medaven Armoogum. Nous sommes encore au stade préliminaire, soit l’échange de documents. L’affaire sera de nouveau appelée le 6 mai prochain. 

Le litige concerne l’entretien d’un véhicule acheté par Stéphanie de Monaco auprès d’Axess Ltd. Jérôme Boussac, unique mandataire de la princesse à Maurice, était autorisé à utiliser le véhicule. Mais à un moment le tableau de bord a affiché un dysfonctionnement. Il a emmené la voiture pour entretien. On lui aurait dit que tout était réglé. Mais il y a eu un problème au niveau de la boîte de vitesse. Le camp de la princesse estime que les travaux d’entretien n’ont pas été faits correctement. Axess Ltd soutient le contraire. D’où l’affaire en cour !

Vendredi 1 Avril 2022


1.Posté par Seewoosagur le 01/04/2022 17:39
It's a joke or a fake news?

2.Posté par nordine le 01/04/2022 18:45
Elle n'a qu'à se former à la mécanique

3.Posté par Redit le 01/04/2022 20:27
Li bon Ene princesse poursuive sa bane raciste la

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.