Menu

Société

Avenue Hillcrest, Quatre-Bornes : Le maire persiste et justifie son chef d'oeuvre !


Rédigé par E. Moris le Mardi 27 Décembre 2022



Nagen Mootoosamy. Retenez bien son nom ! Lui, c'est le maire de la ville de Quatre-Bornes, connue autrefois comme la "ville des fleurs". Cet imminent membre du MSM, élu maire de la ville de Quatre-Bornes avait pourtant annoncé la couleur lors de son élection : «Quatre-Bornes li enn la ville plito pas mal. Ena zis bann ti hic couma la route ek lot...Nou pou ousi replant inpé fler partou partou.»

Planter c'est bien, le faire avec goût c'est mieux. Mais cela semble une affaire qui dépasse l'entendement aux génies qui font la pluie et le beau depuis des années dans les municipalités. La dernière trouvaille, signalée par notre rédaction, se trouve à l'avenue Hillcrest, dans le quartier résidentiel de Sodnac. Auparavant, cette magnifique avenue faisait la fierté des habitants, mais elle est devenue difficile depuis l'arrivée du tramway en raison de nombreux embouteillages occasionnés. 

Mais c'est surtout des gros pots de fleurs en plastique, très laids pas du tout écologique et sans aucun sens de l'esthétique, qui ont été plantés en plein milieu de l'avenue. A qui profite ce genre de contrats à la con ? Le mystère n'est toujours pas résolu, mais cela ne saurait attendre...On sait d'ors et déjà que ces machins ont été validés par le ministère de l'environnement. Le même Kavi Ramano, qui n'a rien trouvé de mieux que d'offrir, une plateforme aux cérémonies religieuses comme le Cavadee, le Ganesh Chaturthi, l’Anant vrat, entre autres, au jardin botanique de Curepipe

Entretemps, face à la levée de boucliers, le maire de Quatre-Bornes, a justifié son "oeuvre" . Il s’agirait selon lui, d’un "concept originaire des pays du Nord." Apparemment, personne ne lui a soufflé que l'île Maurice est située sous les tropiques, et ce qui se fait ailleurs n'est pas forcément meilleur ! Et qu'il suffirait d'un cyclone pour qu'on assiste à un drame. 

Nagen Mootoosamy va jusqu'à préciser dans les colonnes du Défi que ensuite ce projet n’est pas complété : « Pou ena bann lalimierr soler ki pou al lor bann vazafler-la ». Selon l'expression bien connue, que certaines personnes n'ont pas des lumières à tous les étages, s'applique visiblement aux chatwas. 

Mardi 27 Décembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H