Faits Divers

Au décès de son mari, une ressortissante malgache résidant à Maurice depuis 20 ans, sommée de quitter le pays

Dimanche 26 Mai 2019

Léa Ratna, détentrice d’une carte d’identité mauricienne, réside à Maurice depuis 2001 et a eu deux enfants (9 et 12 ans) nés de son union avec Mario Louis Ratna, épousé en 2005.

Ce dernier est décédé accidentellement il y a quelques mois. Un malheur ne venant jamais seul, l’usine où elle travaillait a fermé. Elle n’a pas encore reçu de compensation et au niveau de sa pension de veuve, on lui demande de patienter. 

C'est une lettre du Passport & Immigration Office datant du 14 mai pourtant qui suscite la consternation. 

Elle a été sommée de quitter le pays et supposée de ne plus être sur le territoire depuis vendredi dernier 24 mai. A partir de cette date, elle n’a plus le droit de vivre et de travailler à Maurice.

Un ordre d'expulsion inexplicable car elle ne répond à aucun des critères qui font perdre la nationalité mauricienne.

Léa Ratna a fait appel au Premier ministre et demande une certaine clémence dans son dossier.

Pour rappel, un projet d’amendement à la loi sur l’immigration, a été présenté et voté le 12 avril dernier qui prévoit qu'un étranger marié à une mauricienne peut se voir refuser la citoyenneté si au moment du mariage il est considéré comme un "immigrant indésirable". 

Sur le même sujet : Qui veut la peau de l'ancien pilote d'Air Mauritius, Patrick Hoffman ?

Rédigé par E. Moris le Dimanche 26 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.