Politique

Attentats Nouvelle-Zélande : le Premier ministre exprime sa solidarité et condamne cet acte « barbare »

Samedi 16 Mars 2019

Ce samedi 16 mars, près de 24 heures après les attaques terroristes en Nouvelle-Zélande, le Premier ministre Pravind Jugnauth est enfin sortie de son silence.

Il intervenait depuis Vienne, en Autriche, où il participe à la 62e session ministérielle de la Commission of Narcotic Drugs organisée par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

Il a exprimé toute sa sympathie et solidarité aux proches et familles des victimes des fusillades de Christchurch survenues dans deux mosquées de cette localité en Nouvelle-Zélande le vendredi 15 mars et a affirmé « être de tout cœur » avec tous ceux frappés par cet attentat. Pravind Jugnauth a également condamné cet acte « barbare ». 

Pour rappel, le double attentat a tué au moins 49 fidèles musulmans et a fait une vingtaine de blessés graves.

Le Mauricien Mohamad Moosid Mohamedhosen figure sur la liste des personnes portées manquantes depuis les attaques terroristes contre deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

La Croix Rouge et le Croissant Rouge de la Nouvelle-Zélande indique qu’il n’a pas donné signe de vie depuis deux jours. 
 

Rédigé par E. Moris le Samedi 16 Mars 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.