Menu


Politique

Assemblée nationale : la motion de blâme contre le Speaker, Sooroojdev Phokee rejetée


Rédigé par E. Moris le Mercredi 12 Août 2020

La motion de blâme du leader de l’opposition contre le Speaker de l’Assemblée nationale, Sooroojdev Phokeer, a pris fin dans la soirée de mardi, après quatre semaines de débats.



Si la motion a été rejetée lors du vote par la majorité parlementaire; il y a eu un léger couac lorsque le Deputy Speaker, Zahid Nazurally, qui présidait les débats, a déclaré lors du passage au vote que les «in favour have it» avant de s’excuser et passer au vote à main levée. 

Cette séance avait débuté avec le discours du no 2 du gouvernement, Steven Obeegadoo, suivi du chef du gouvernement, Pravind Jugnauth. Arvin Boolell, qui avait déposé cette motion, a ensuite fait son «summing-up».

Le Premier ministre, sans surprise, a réitéré sa confiance à Sooroojdev Phookeer. Il affirme que ce dernier fait son travail en toute impartialité et que "la motion de blâme contre le Speaker ne tient pas la route" . De son côté, Arvin Boolell a conclu que l’association des trois partis de l’opposition (PTr-MMM-PMSD), découle du fait du « comportement du Speaker».

Notons que le député de la majorité, Sanjit Kumar Nuckcheddy et celui de l’opposition Franco Quirin ont été priés de quitter l’hémicycle par le Deputy Speaker. Ils ont été sanctionnés pour des remarques causant des interruptions pendant le summing-up du Leader de l'opposition. Franco Quirin, qui a aussi été ‘Named’ par le Deputy Speaker ne pourra participer aux deux prochaines séances de l'Assemblée nationale après qu’une motion présentée par le Premier ministre a été adoptée. Les travaux ont été ajournés au mardi 18 aout à 11h30.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.