Menu

Justice

Assassinat de Manan Fakhoo : Sadulla ne pourra rester en détention sans accusation formelle


Rédigé par E. Moris le Mercredi 16 Février 2022



La Bail and Remand Court a été formelle. Multazaam Aboo Samah Sadulla ne peut rester éternellement en détention sous une accusation provisoire. De ce fait, si aucune accusation formelle n’est logée contre lui au 4 mars prochain, il bénéficiera d’une libération sous caution.

Rappelons que cet homme de 26 ans est en détention préventive depuis près d’une année car soupçonné d’être impliqué dans l’assassinat de Manan Fakhoo. Ce dernier avait été tué par balles le 20 janvier 2021 à Beau-Bassin. Sadulla avait, quant à lui, été arrêté le 19 février 2021.

Il répond actuellement d’une accusation provisoire d’entente délictueuse. Mais lundi, lors d’une énième comparution devant la Bail and Remand Court, cette instance a décidé que sa détention préventive prendra fin le 4 mars en l’absence d’une mise en accusation formelle.

La magistrate Deepti Bismohun a émis plusieurs conditions à une éventuelle remise en liberté de Multazaam Aboo Samah Sadulla. Il devra s’acquitter de deux cautions de Rs 150 000 chacune et signer une reconnaissance de dette de Rs 3 millions. Il sera soumis à un couvre-feu de 20 heures à 5 heures le lendemain et devra se présenter tous les jours au poste de police de sa localité.

Si Multazaam Aboo Samah Sadulla a obtenu une décision favorable de la Bail and Remand Court, Saif Sadullah lui, a déchanté. Il avait lui aussi obtenu une libération sous caution de la Bail and Remand Court. Sauf que le DPP avait fait appel.

Entretemps, la décision de la Bail and Remad Court avait été suspendue, le temps que la cour suprême tranche la question. Ainsi, Saif Sadulla n’a pu sortir de détention. Il semble qu’il va y rester pour un moment encore. En effet, la juge Mohana Naidoo a renversé, ce mardi, le jugement de la Bail and Remand Court. Rappelons que c’est le 17 août 2021 que la magistrate Pamela Veerabadren lui avait accordé la liberté conditionnelle. Il devait simplement fournir Rs 75 000 comme caution et signer une reconnaissance de dette de Rs 100 000.

 

Mercredi 16 Février 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.