Menu

Société

Arvind Bundhun rempile pour deux ans à la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA)


Rédigé par E. Moris le Samedi 16 Mai 2020

Un groupe hôtelier qui aide le pays à promouvoir le tourisme ou alors un organisme d'Etat et un gouvernement qui est au service d’un groupe hôtelier ? La question reste posée.



PDG de St. Moritz Snow Polo à gauche, Sanjiv Ramdanee, CEO de Maradiva (au centre), et Arvind Bundhun (à droite), directeur de la MTPA, entourant la présentatrice de la soirée. @ St. Moritz Snow Polo & Fotoswiss.
PDG de St. Moritz Snow Polo à gauche, Sanjiv Ramdanee, CEO de Maradiva (au centre), et Arvind Bundhun (à droite), directeur de la MTPA, entourant la présentatrice de la soirée. @ St. Moritz Snow Polo & Fotoswiss.
Le conseil des ministres a avalisé vendredi 15 mai le renouvellement du contrat d’Arvind Bundhun comme directeur de la Mauritius Tourism Promotion Authority(MTPA). Il y restera ainsi pour deux ans additionnels, soit jusqu’au 1 juin 2022.

Une nouvelle qui fera certainement plaisir Sanjeev Ramdenee, frère de Kobita, l’épouse de Pravind Jugnauth, leader du MSM et Premier ministre, donc patron du même Arvind.

Le couple Jugnauth, la MTPA, Maradiva, le MSM ou les liaisons dangereuses

Comme pour rajouter à l'insulte, un amateur dans le domaine du tourisme, en la personne de Nilen Vencadasmy, candidat battu de l’Alliance Morisien dans la circonscription no1  (Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis-Ouest) aux dernières élections générales, a été nommé à la tête de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). 

Des imposteurs à la tête du secteur du tourisme à Maurice.

La Rédaction de Zinfos Moris invite les Zinfonautes à un peu de lecture :

Sanjeev Ramdanee continue son opération séduction à Hollywood.

Lire également : une opération séduction à grand frais au profit de Maradiva.

Le 72e Festival de Cannes. 14 mai 2019.
Le 72e Festival de Cannes. 14 mai 2019.

Royal Ascot 2018
Royal Ascot 2018

Samedi 16 Mai 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.