Menu


Faits Divers

Arme volée : deux suspects passent aux aveux


Rédigé par E. Moris le Mercredi 22 Avril 2020



La grande question dans cette affaire est celle-ci : le policier poste en sentinelle devant le bureau du vice-président était-il particulièrement ciblé ou a-t-il joué de la malchance tout simplement ?

L’enquête est sur le point d’être bouclée avec l’arme du policier qui a été retrouvée et deux suspects qui sont déjà passés aux aveux.

Rappelons que le vol de l’arme a eu lieu au matin du lundi 13 avril devant le bureau du vice-président. Le policier a indiqué avoir été surpris par des malfrats. Il assurait le dernier shift, c’est-à-dire qu’il avait pris son poste à 23 heures pour terminer le lendemain matin. 

Les trois suspects arrêtés sont Louis Beneze l'Intelligent , 41 ans, un habitant de Rivière-Noire, Jonathan Soupen, 27 ans, un habitant de Quatre-Bornes et Mamodally Junggee, 48 ans, habitant  de Camp Levieux. Ils ont été arrêtés mardi, cela après que l’arme ait été retrouvée par la police. 

Deux des trois suspects sont passés aux aveux. Le troisième dit ne pas être impliqué. C’est chez Louis l’Intelligent que l'arme à feu du policier a été retrouvée. C’est lui a donné le nom de Mamodally Junggee qui, à son tour, a dénoncé Jonathan Soopen.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.