Société

Armand Apavou veut construire "un mini Disney Land" à Maurice

Mardi 28 Août 2018

Le groupe Apavou connaît une suite de rebondissements en tous genre entre liquidation judiciaire, dettes impayés, abus de biens sociaux et banqueroute, pourtant...


Une photo aérienne de l'hôtel Ambre à Maurice
Une photo aérienne de l'hôtel Ambre à Maurice
A la Réunion, le milliardaire a vu son empire bâti depuis plus de trois décennies, frappé en plein cœur avec le démantèlement et la liquidation de 9 sociétés sur un total de 11.

A Maurice, pris dans une spirale judiciaire, "difficultés" à payer ses employés, coincés avec des dettes, les hôtels Apavou à Maurice ont été placés sous administration judiciaire car la dette du groupe s'élevait à plus de trois milliards de roupies.

Ce qui a donné lieu à la liquidation et vente de ses hôtels Apavou : Ambre, la Plantation, Indian Resort, Mornea et Moréva. 

Pourtant, San Cooroopdass, le directeur général d'Apavou Immobilier à Maurice, a accordé une interview à nos confrères d'Ion News de laquelle il ressort que le groupe Apavou a une multitude de projets à l'île Maurice, pour un investissement total supérieur à 25 milliards de roupies.

Un entretien avec une communication bien huilée et ficelée où son directeur annonce sans rire, que dans les projets de Monsieur Apavou
 notons la construction d'un hôtel 5 étoiles à Ebène, des bungalows, une "smart city" à La Joliette, à Petite-Rivière, et... un "mini Disney Land". Rien que ça ! 

Reste à savoir qui joueront les rôles de Dingo et de Pluto...

A Maurice, il y a deux ans, notre homme était sous le feux des projecteurs avec les révélations fracassantes sur le financement des partis politiques. Il a signifié arroser selon les "pratiques" du pays les partis politiques. Certains partis n'ont pas nié, d'autres ont réservé un droit au silence.  

Sam Cooroopdass, le directeur général d'Apavou Immobilier à Maurice a affirmé dans tous les journaux que le groupe Apavou a toujours financé tous les partis politiques. Le PMSD de Xavier Duval a été transparent sur le sujet, le Parti Travailliste a confirmé par la suite. Le régime au pouvoir le MSM et le MMM de Bérenger n'ont pipé mot.

Sans surprise, l'entretien accordé à Ion News ne fait pas état de toutes ces révélations. Encore moins de l'inauguration de son centre commercial à Plaisance Shopping village à Belle-Rose qui s'est faite en catimini et dont le groupe Apavou Immbilier avait ouvert ses portes sans Fire Certificate en avril 2018.   

Les mauvaises langues y verront la marque de fabrique Apavou !

Il est bien plus intéressant de réhabiliter l'image d'un chef de clan dont la réputation n'est plus à faire et qui culminait à l'île de la Réunion une super protection à l'épreuve de la moindre poursuite sérieuse, protégé par son bouclier social.

Il s'apparenterait que ce soit la même ligne de communication à l'île Maurice, relayée par des "pure player" média.

Cette stratégie s'était révélée payante jusqu'à ce que ne se décide le judiciaire réunionnais de stopper l'hémorragie relayée par une presse "libre et indépendante".

A lire sur le sujet :

Dossier) Armand Apavou, le roi de l'immobilier devenu intouchable
[https://www.zinfos-moris.com/Dossier-Armand-Apavou-le-roi-de-l-immobilier-devenu-intouchable_a796.html




 

Rédigé par E. Moris le Mardi 28 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.