Menu

Société

Anil Kumar Dip se met en scène et évoque la politique de portes ouvertes


Rédigé par E. Moris le Mardi 12 Avril 2022



C’est lui ! L’homme derrière les récentes saisies de drogue, c’est nul autre que le commissaire de police. L’on n’est mieux servi que par soi-même ! Anil Kumar Dip n’attend pas que d’autres le félicitent. Il s’auto-congratule. 

Hier, il a tenu une conférence de presse, à l’issue de la saisie de 15 kilos d’héroïne, valant plus de Rs 200 millions. « Le combat contre la drogue, c’est l’une de mes priorités. C’est une priorité du gouvernement », a-t-il déclaré. Il s’est auto-congratuler pour le système qu’il a mis sur pied et qui, grâce à des opérations relevant du travail de fourmi, porte ses fruits. Le commissaire de police affirme qu’il va consolider le système de recueil d’information et qu’il va créer une force d’attaque afin d’envoyer un « signal fort » aux trafiquants. 

Et Anil Kumar Dip de souligner que les membres du public qui ont des informations et qui craignent les fuites peuvent se venir à son bureau. « Ma porte est ouverte. Vous pouvez venir quand vous voulez », a-t-il déclaré. 

Reste à savoir, premièrement, si c’est plaisant pour les gens de venir aux Casernes centrales, même s’ils ont des infos à communiquer. De plus, il faut être totalement vacciné pour avoir accès aux Casernes centrales. Troisièmement, les éléments de la Special Supporting Unit devant la grille d’entrée ne sont pas ce qu’on pourrait appeler avenants. Enfin, lorsqu’on se balade dans un endroit où il y a autant de poulets, il n’est pas étonnant qu’on ait l’impression d’être dans un poulailler.

Mardi 12 Avril 2022


1.Posté par Seewoosagur le 12/04/2022 07:57
Le trafic de drogue est réalisé par l'Etat, il suffi d'en donner un peu à la police pour la faire croire efficace.
C'est pareil en France mais en plus petites doses.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.