Menu

Société

Anil Kumar Dip fait son cinéma médiatique


Rédigé par E. Moris le Vendredi 8 Octobre 2021



Le commissaire par intérim l'a compris les têtes peuvent sauter et vite. Nominé à un poste très convoité, Anil Kumar Dip dont le nom claque comme un acteur de Boolywood se démène comme un beau diable pour rester dans les bons petits souliers des maîtres du jour mais aussi auprès de l'opinion populaire.

La page Facebook de la Mauritius Police Force est devenue un album photo où Dip se met en scène. Loin des saisies de drogue record ou autre arrestation spectaculaire,  Dip joue la carte de la proximité. Le président de la Police Officers Solidarity Union est aux anges, Jaylall Boojhawon admis à l'hôpital Jawaharlal Nehru a eu droit à une visite de Dip sous l'oeil des caméras. Plus discret que ça tu meurs !

Billet d'humeur : He's in "Dip" trouble 

Rappelons qu'entré comme simple constable, Anil Kumar Dip, a gravi les échelons pour arriver jusqu’au sommet. Il est vrai qu’il a été muté à plusieurs reprises, ce qui fait qu’il connait à peu près toutes les unités de la police. 

Mais Anil Kumar Dip a une autre particularité. Il est le premier commissaire de police à avoir connu une cellule de police… de l’intérieur. Il y a été détenu pendant au moins une nuit. C’était en 2013. Il avait d’ailleurs initié des poursuites contre la police et l’État. Il réclamait Rs 50 millions de dommages. Il avait initié cette action après que les charges provisoires logées contre lui, dans le cadre de l’enquête sur un détournement allégué de Rs 80 millions au préjudice de la défunte Bramer Bank, aient été rayées. Il affirmait que son arrestation le 4 décembre était abusive, tout comme son inculpation subséquente. 


 

Vendredi 8 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.