International

[Angola] Jean-Claude Bastos et le fils de l’ex-président Dos Santos incarcéré pour « détournement de fonds »

Mardi 25 Septembre 2018

Ancien patron du Fonds souverain angolais, José Filomeno dos Santos avait été inculpé en mars mais laissé jusque-là sous contrôle judiciaire.


[Angola] Jean-Claude Bastos et le fils de l’ex-président Dos Santos incarcéré pour « détournement de fonds »

 


La justice angolaise a placé en détention, lundi 24 septembre, l'homme d'affaires Jean-Claude Bastos et l’un des fils de l’ancien président José Eduardo dos Santos, dans le cadre d’une vaste affaire de détournement de fonds. C’est une nouvelle étape du grand nettoyage engagé contre l’ancien régime par le nouveau chef de l’Etat, Joao Lourenço.

Le nouveau président Joao Lourenco a fait du combat contre la corruption, le blanchiment d’argent et le détournement de fonds son cheval de bataille.

L’arrestation de Jose Filomeno Dos Santos constitue, de ce fait, une première depuis que des soupçons de corruption pèsent sur lui et son partenaire d’affaires.

Inculpé en mars mais jusque-là laissé sous contrôle judiciaire, José Filomeno dos Santos, ancien patron du Fonds souverain angolais, est le premier membre de la famille de l’ancien dirigeant du pays incarcéré.

Surnommé Zenu, José Filomeno dos Santos est poursuivi pour « fraude, détournement de fonds, trafic d’influence, blanchiment d’argent et association criminelle » avec d’autres personnalités, dont l’ancien gouverneur de la Banque centrale (BNA) Valter Filipe da Silva.

Selon le ministère angolais des finances, le fils de l’ex-président est soupçonné d’avoir mis au point, alors qu’il dirigeait le fonds souverain, une gigantesque fraude qui aurait pu lui permettre de détourner, avec ses complices, jusqu’à 1,5 milliard de dollars.

Cette escroquerie avait été maquillée en un plan qui devait permettre à l’Angola de bénéficier de 35 milliards de dollars de financements, avec une fausse garantie de la banque Credit suisse.

Elle avait été découverte à la faveur d’un transfert suspect de 500 millions de dollars vers le compte londonien du Crédit suisse, bloqué par les autorités britanniques.

José Filomeno dos Santos avait été nommé en 2013 par son père à la tête d’un fonds souverain créé un an plus tôt et doté d’un capital de 5 milliards de dollars, puisés dans les revenus pétroliers du pays. Il a été limogé en janvier 2018 par le nouveau président angolais, Joao Lourenço.

A Maurice, Jean-Claude Bastos de Morais est connu comme le fondateur de Quantum Global Group, qui opère 91 comptes bancaires contenant des milliards de dollars.

Un ordre de gel de comptes international avait été émis sur Rs 100 milliards d’actifs de Quantum Global Investment Management en avril. Ordre qui a été levé en août par la Haute Cour de Londres, et ce, après plusieurs manquements relevés dans le jugement initial.

La Financial Intelligence Unit avait, elle aussi, procédé au gel des comptes de Quantum Global pour un montant de Rs 7,8 milliards, en avril. Avant de se raviser partiellement vers mi-septembre, cela afin de permettre au groupe de régler certains de ces engagements financiers, notamment envers ses employés.

La Financial Services Commission a, de son côté, suspendu les sept licences accordés à Jean-Claude Bastos de Morais. L’ordre a été maintenu par la cour vers fin août.

 

Rédigé par E. Moris le Mardi 25 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.