Menu

Société

[Amina Akhoun] Liberté : un petit mot mais à la saveur exquise


Rédigé par Amina Akhoun le Mercredi 22 Décembre 2021



Il est de tradition de présenter ses voeux pour la nouvelle année qui s'annonce.

Je ne dérogerai pas à la règle. Même si je suis consciente que 2022 risque fort d'être aussi difficile que 2021. Soyons lucides ! L'épidémie continuera de jouer aux trouble-fêtes. D’ailleurs, les spécialistes n'entrevoient pas une grande amélioration de la situation, à l’exception d'une campagne de vaccination massive. 

Depuis début 2020, les vagues de l'épidémie déferlent dans nos vies, avec comme corollaire une économie mondiale à terre. Quoi vous souhaiter dans ces conditions ? Je me contenterai de voeux minimalistes : Que nous puissions débuter l'année 2022 avec un sourire et l'espoir de jours meilleurs.

Des jours meilleurs, notamment pour Zinfos Moris, un Zinfos par des Mauriciens et pour les Mauriciens.

Depuis sa création en juin 2018, sur une idée de Pierrot Dupuy, le fondateur et directeur des publications de Zinfos974, Zinfos Moris, un site d’information en ligne ne cesse de prendre de l'ampleur dans la vie médiatique mauricienne. Et pour cause ! Les nouvelles sont rédigées par des journalistes Mauriciens et destinées aux Mauriciens même si le site est basé juridiquement à La Réunion, afin d’échapper à la censure gouvernementale, 

Les journalistes et collaborateurs de Zinfos Moris ont d'emblée fait le choix d'écrire avec un pseudonyme, de façon à ce qu’ils puissent exercer leur métier dans les meilleures conditions, sans aucune pression et menace. Nous assumons et revendiquons ce choix.

Nous couvrons bien évidemment l’actualité au quotidien. Mais ce n'est clairement pas notre priorité. Nous nous attachons plutôt à débusquer les petites infos, les petits scandales que vous ne trouverez nulle part ailleurs que sur Zinfos Moris. Notre ligne éditoriale est volontairement dans des prises de position fortes et bien souvent à contre-courant. Et dans cette mission, cette croisade, nous n’épargnons personne. D’ailleurs, nos lecteurs l’ont compris et le voient. C’est d’ailleurs ce qui explique la popularité du site d’info. 

Le fait que nombre de lanceurs d’alerte se tournent vers nous au lieu de groupes de presse ou de médias bien établis en dit long sur la perception de Zinfos Moris sur la place. Ce n’est pas un hasard. Dans ce domaine, le hasard n’existe pas. 

En tant que rédactrice en chef, je puis affirmer haut et fort que travailler sans être financé par un parti politique, offre une liberté de ton exceptionnelle. Liberté ! C’est le mot en vogue. C’est étrange d’ailleurs comment un simple mot peut avoir une telle signification. Surtout à une époque et dans un pays où, comme aurait pu le dire Churchill, un rideau de fer s’est abattu sur les radios privées et où une chape de plomb pourrait bientôt être posé sur la presse écrite. 

Jeanne Moreau disait que la liberté, « c'est de pouvoir choisir celui dont on sera l'esclave ». Nous avons choisi d’être l’esclave de l’information, mais surtout de celle qui compte et fait réfléchir. Ce n’est pas une voie facile. Le chemin est parsemé d’embûches, naturelles mais aussi venant de l’on sait où ! Nous y sommes déjà engagés… quoi qu’il arrive. 

Nous remercions les Zinfonautes pour leur fidélité et encouragements, alors que nous rencontrons quelques difficultés pour poursuivre l'aventure de Zinfos Moris.

Mercredi 22 Décembre 2021


1.Posté par Seewoosagur le 22/12/2021 18:51
Tenez bon.
La liberté d'expression n'a pas de prix.
Si vous pouviez nous en dire plus sur vos difficultés de poursuivre l'aventure...

2.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 22/12/2021 18:52
"nous rencontrons quelques difficultés pour poursuivre l'aventure de Zinfos Moris"
P.Jugnauth veut vous bailloner?
Contactez la BBC, le Commonwealth...

3.Posté par Le Justicier le 22/12/2021 20:34
L'arrestation de Bhadain rappelle étrangement celle de Sir Gaëtan Duval en 1989. Toujours sous le règne du MSM sous SAJ et maintenant sous le règne du ti crétin Pravind, con parmi les cons!!! Il y a un jour qui s'appelle demain. Que PKJ et ses sbires y pensent sérieusement!!! 100 jours pour les voleurs, un jour pour le maître, ce jour là arrive rapidement. Jouissez bien encore pendant qu'il est encore temps...... Après...... on verra bien.


4.Posté par Observateur le 23/12/2021 19:27
Je lis lexpress.mu tous les jours, et les journalistes de ce site attaquent sans cesse le gouvernement en place et sans se cacher sous des pseudos. Les commentaires de leurs lecteurs sont très anti gouvernemental et souvent anti Hindous. Le modérateur du site supprime souvent certains commentaires à caractère raciste anti Hindous.
Je ne vois pas le gouvernement Mauricien s'acharner contre ce site, au contraire les ministres interviennent souvent sur le site et avec les insultes des commentateurs ensuite.
Les commentateurs sont des pros Occident qui n'acceptent pas l'indianité de Maurice et les aides importantes de l'Inde.Il suffit de lire leurs réactions haineuses et racistes au moindre article sur les coopérations entre la grande péninsule et Maurice.
Je pense que vous avez ces mêmes lecteurs pour votre site basé à la Réunion...That's all !

5.Posté par Philippe L. le 24/12/2021 11:11
Monsieur l'Observateur. SVP, ne vous référez plus à l'horrible merde de communautarisme et de communalisme qui a fait tant de mal et qui fait encore tant de mal à notre "Star and Key of the Indian Ocean". Tout ce que vous lisez comme nous d'ailleurs, ce n'est nullement anti Hindous, mais anti corruption, anti magouilles. Pravind Jugnauth , comme Navin Ramgoolam avec sa sounouk, ect, est le pire des incompétents et des corrompus.
Est-ce de notre faute s'ils sont Hindous tous les deux?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.