Menu

Société

Alors que le scandale de cyber-espionnage bat son plein, silence de la Data Commissioner !


Rédigé par E. Moris le Mercredi 27 Juillet 2022



Alors que le scandale de cyber-espionnage bat son plein, silence de la Data Commissioner !
Depuis le scandale du projet de cyber espionnage concernant la sécurité nationale par un pays tiers, la Data Protection Commissioner n'a pas pipé mot. Elle ne s'est pas encore prononcée sur cette affaire, bien que sur les réseaux sociaux elle explique qu'une enquête criminelle est en cours. Actuellement en "mission" au Rwanda, madame reste injoignable et préfère déléguer toutes les questions de la presse auprès du ministre de tutelle...soit Deepak Balgobin ! 

Rappelons que depuis août 2007, Drudeisha Madhub a rejoint les services du Premier ministre en tant que commissaire à la protection des données et est membre de l'Association francophone des commissaires à la protection des données et du réseau GPEN. Auparavant, soit depuis 2001, elle était au bureau du procureur général, en tant que conseillère d'État principale. En 2011, Drudeisha Madhub a été nommée experte en protection des données et en droits de l'homme par Interpol et depuis lors, membre de la Commission de contrôle des fichiers d'Interpol. 

Dick Ng Sui Wa veut mettre un bâillon aux rédactions de presse 

Notons par ailleurs le silence inquiétant de l'ICTA, dirigé par nul autre que Dick Ng Sui Wa président à "temps partiel"  et une toute une clique de "souceurs maillots" au sein du conseil d’administration. Plus de vingt jours après les révélations de l'ancien CEO de Mauritius Telecom, Sherry Singh, l'organisme préfère régir sur une sombre histoire de rice cooker acheté avec l'argent des contribuable. 
 

Mercredi 27 Juillet 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.