Environnement

Alors que l'Amazonie se consume, à Maurice la déforestation est une réalité

Vendredi 23 Août 2019

Les feux qui consument une partie de l'Amazonie suscitent une réelle indignation dans l'opinion publique mondiale. A Maurice, les Mauriciens n'hésitent pas à publier sur les réseaux sociaux leur inquiétude.


En effet, ces dernières 24 heures, des centaines de feux étaient toujours actifs au cœur de la forêt amazonienne. Un désastre environnemental. 

"Notre maison brûle. Littéralement." Voilà les mots choisis par Emmanuel Macron, sur Twitter, pour dénoncer les incendies qui ravagent la forêt amazonienne depuis plusieurs jours.

"L'Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20% de notre oxygène, est en feu. C'est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence", a ajouté le chef de l'État français, en référence notamment à la phrase prononcée en 2002 par son prédécesseur Jacques Chirac: "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs". 

Si la situation dans la plus vaste forêt tropicale de la planète était très difficile à évaluer, l'Institut national de recherche spatiale (INPE) a fait état de près de 2500 nouveaux départs de feu en l'espace de seulement 48 heures dans l'ensemble du Brésil.  

A Maurice, quel est l'état des lieux ?

Une photo publiée sur la page ELI Africa venant de Mauritius Oceanography Institute parle d'elle-même. 

Si les plages publiques ne sont plus que peau de chagrin face à l'érosion ou l'appropriation par des grands groupes hôteliers, les forêts qui recouvraient l'île ont quasiment disparus.

A quand une prise de conscience citoyenne et une volonté de l'Etat de s'intéresser au sujet avec une vision ?
 

Rédigé par E. Moris le Vendredi 23 Août 2019