Menu


Politique

Allocution : Pravind Jugnauth manifeste son désir de faire amende honorable mais la tâche se révèle ardue


Rédigé par E. Moris le Lundi 31 Août 2020



Le Premier ministre s'est adressé à la nation dans une allocution ce lundi soir. Pravind Jugnauth remercie les Mauriciens qui ont participé à la marche pacifique du samedi 29 août et soutient que gouvernement a pris note des doléances des Mauriciens.

"Mo saluer la marche citoyen ki fine deroule dan tou discipline. Mo saluer energie Jeunesse Morisien pu zot engagement pu lenvironment"

Il à saluer les Mauriciens qui ont participé à la marche pacifique samedi, sans violence et dans le respect de l'ordre public, qu démontre selon lui que «notre démocratie est vivante. Maurice est un modèle de démocratie où la population a tout le temps respecté les résultats des élections. Cette marche est aussi une preuve vivante qu'il y a la liberté d'expression à Maurice».

Le Premier ministre a assuré vouloir faire toute la lumière sur le naufrage du Wakashio.
      
Pour rappel, une marche citoyenne à l'initiative du travailleur social Bruneau Laurette, a réuni des dizaines de milliers de personnes dans les rues de la capitale afin de dénoncer la mauvaise gestion du naufrage du Wakashio causant une marée noire avec des tonnes de fioul se déversant dans les lagons.

Pravind Jugnauth a aussi annoncé que la réouverture des frontières se fera en trois phases, sans préciser une date pour l’ouverture des frontières mauriciennes.

Le Premier ministre a aussi annoncé la mise sur pied d’une court of investigation (tribunal d’investigation) sur l’échouage du Wakashio. Cette instance sera présidée par l’ancien juge Abdurafeek  Hamuth.



1.Posté par kersauson de (P.) le 31/08/2020 22:14
quel CONNARD ce debile mental

2.Posté par KIPKA le 01/09/2020 12:26
...Et de quelle maniere aurait-il pu empecher cette manifestation.....ou les prochaines ??????.........

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.